Religion : création d'un Conseil des ex-musulmans de France

le
4
Religion : création d'un Conseil des ex-musulmans de France
Religion : création d'un Conseil des ex-musulmans de France

D'anciens musulmans ayant rompu avec l'islam lancent ce samedi à Paris un «Conseil des ex-musulmans de France» pour réclamer le droit de se dire publiquement athées et de critiquer leur religion d'origine. «Nous sommes un groupe d'athées et d'incroyants qui avons, de ce fait, fait face à des menaces et à des restrictions dans nos vies personnelles, plusieurs d'entre nous ont été arrêtés pour blasphème», expliquent les membres fondateurs dans leur appel publié sur Facebook. Ils se réfèrent notamment au Chevalier de la Barre, exécuté en 1766 pour avoir refusé de soulever son chapeau au passage d'une procession religieuse et dont la cause avait été défendue par les philosophes des Lumières.

«Aujourd'hui, d'innombrables Jean-François Lefebvre de la Barre sont menacés, torturés, emprisonnés, mis à mort pour apostasie, blasphème, hérésie et pour refus de se plier aux diktats islamistes», affirment les promoteurs de ce Conseil. Ils réclament notamment «la liberté de critiquer les religions», «l'interdiction de toute restriction à la liberté inconditionnelle de critique et d'expression, sous couleur de la religion», ainsi que «la liberté d'athéisme». Ils veulent aussi interdire tout ce qui s'oppose, dans l'islam selon eux, «aux libertés des peuples» et «à l'autonomie des femmes».

Des associations similaires en Allemagne et Grande-Bretagne

A l'origine de ce Conseil, composé d'une trentaine de membres de diverses nationalités (marocaine, algérienne, pakistanaise, iranienne, sénégalaise, etc...), un appel du Palestinien Waleed Al-Husseini. Ce blogueur de 28 ans avait été détenu plusieurs mois en 2010 en Cisjordanie, accusé de commentaires blasphématoires envers le Prophète, avant de se réfugier en France.

«Nous voulons porter en France la voix des ex-musulmans qui dénoncent le mensonge selon lequel tout musulman l'est toujours alors que ce n'est pas vrai», explique l'un de ses membres Atika ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 6 juil 2013 à 18:36

    OUI, COURAGE...la garder ou la recouvrer, la LIBERTE nécéssitera tjrs un combat sans merci...Aux armes citoyens !!!.

  • knbskin le samedi 6 juil 2013 à 15:51

    Une idée qui a de l'avenir. Certains se manifestent d'ailleurs depuis quelque temps sur Internet : http://www.islamla.com/

  • janaliz le samedi 6 juil 2013 à 15:41

    Cet article résume à lui seul le soit disant islam des lumières....

  • mjjmimi le samedi 6 juil 2013 à 15:26

    tiens! voila une bonne nouvelle.