Religion au travail : ce qui est permis

le , mis à jour à 09:58
12
Religion au travail : ce qui est permis
Religion au travail : ce qui est permis

Un record. Selon une étude publiée dans nos colonnes en septembre, 65 % des salariés sont confrontés à l'irruption de la sphère religieuse dans l'entreprise. C'est 15 points de plus que l'an passé. Une situation qui, au quotidien, génère de plus en plus de crispations. Dans ce contexte, la ministre du Travail, Myriam El Khomri, a dévoilé hier aux partenaires sociaux son « guide pratique du fait religieux dans les entreprises privées ».Un vade-mecum destiné à accompagner les DRH confrontés aux demandes croissantes des salariés sur un sujet sensible. Rédigé sous forme de 39 questions-réponses concrètes, le document, consensuel, sera mis en ligne dans « dix jours maximum » sur le site du ministère (Travail.emploi. gouv.fr). Voici ce qu'il faut en retenir.

Le voile, la kippa, le turban sikh... Tous ces signes religieux peuvent franchir les portes des entreprises privées qui, contrairement aux services publics, ne sont pas concernées par le principe de laïcité. Sauf si le règlement intérieur les interdit. C'est possible à condition que la restriction soit justifiée par des motifs suffisants (santé, sécurité, hygiène...) et encadrés par la loi. Ainsi, une salariée œuvrant dans un laboratoire de chimie peut se voir imposer de retirer son foulard en raison des risques d'embrasement du tissu. De même, si elle est amenée à intervenir dans une chambre stérile.

 

 

Par ailleurs, depuis la loi Travail du 8 août dernier, le règlement intérieur peut, sous certaines conditions, contenir une clause de neutralité, notamment religieuse.

 

Cantine. Un employeur a le droit de refuser la demande d'un salarié souhaitant que son restaurant d'entreprise propose des menus halal, casher ou avec du poisson le vendredi. Il n'est pas tenu de prendre en compte les interdits alimentaires.

 

Congés. Nul n'est tenu de faire connaître à son employeur le motif religieux (Aïd, Yom Kippour, Pentecôte...) de sa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • danielk6 il y a 4 semaines

    Beaucoup de blablas pour rien,la solution qui s'impose c'est de ne pas les embaucher ,et à la fin du mois ils vont vite changer d'avis.

  • M4314275 il y a 4 semaines

    C'est sous la présidence de Giscard d'Estaing que les magrébins, notamment, ont été autorisés à faire venir leur famille et depuis tous les présidents ont été confrontés à ce problème.

  • M940878 il y a 4 semaines

    Cela ne posait pas de problème avant l'arrivée de Mitterand , on se demande pourquoi !!

  • M8857890 il y a 4 semaines

    pourquoi une distinction entre lieu public et lieu de travail ,? au domicile privé seulement on fait comme l'on veut et encore sans imposer aux menbres de la famille qui ne souhaiteraient pas manifester une quelconque religion . mais je reve .

  • nayara10 il y a 4 semaines

    Il y a en FRANCE presque 12 millions de personne ne voulant pas accepter la Constitution ,mais qui ont leur laïcité religieuse pour les guider .Continuons ,l'acceptation de fait ...

  • SuRaCtA il y a 4 semaines

    Un concordat avec les religions posant problème est n'ayant pas effectul de concordat avec l'état francais est nécéssaire, la réafirmation de primauté des lois de la république sur les lois de dieu est nécéssaire !

  • M1945416 il y a 4 semaines

    https://www.youtube.com/watch?v=2JOo-EaDmKk

  • scheyde1 il y a 4 semaines

    J'ai toujours été pour l'interdiction de tout signe ostentatoire ou ostensible dans l'espace public et dans les entreprises. Aujourd'hui, tous les laïcs sont d'accord avec ce principe. Napoléon, d'ailleurs, en 1805 avait réussi à convaincre les juifs de respecter ce principe. Même les plus orthodoxes. Cela signifie que tout est possible.

  • syjo il y a 4 semaines

    Moi ma religion m'interdit de me fatiguer au travail !!

  • scheyde1 il y a 4 semaines

    Boursorama ne peut rien faire malheureusement