Relever les impôts ou réduire les allocations : le dilemme de l'exécutif

le
0
Pour faire des économies dans le domaine de la politique familiale, l'exécutif a deux possibilités: réduire les allocations pour les familles les plus aisées ou réduire le quotient familial, le dispositif qui permet aux familles d'alléger leurs factures fiscales. Les inconvénients et les avantages de ces mesures.

L'idée de faire appel au quotient familial pour redresser les comptes de la branche famille est revenue en force. Le système du quotient permet aux ménages avec enfants de réduire leur impôt sur le revenu (IR). Toutefois, l'avantage que ces foyers retirent de l'application du quotient ne peut dépasser 2 000 euros par demi-part. La piste évoquée consisterait à abaisser ce plafond à 1 500 euros.

La mesure sur le quotient est en contradiction avec la doctrine affichée jusqu'alors par le gouvernement, qui promet de ne plus relever les impôts des ménages. En effet, elle entraînerait une hausse d'IR équivalente à 68 euros par mois en moyenne pour les ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant