Relent de guerre froide entre Moscou et Washington

le
0
La mise à l'index par les États-Unis de dix-huit fonctionnaires russes de la liste Magnitski fait craindre des représailles.

Correspondant à Moscou

Les États-Unis et la Russie sont une nouvelle fois entraînés dans un cycle de représailles au parfum de guerre froide. Le département d'État américain a publié vendredi soir une liste de dix-huit fonctionnaires russes soupçonnés par Washington d'avoir violé les droits de l'homme. Ces derniers seront interdits de séjour sur le territoire américain et verront leurs avoirs financiers gelés. Il s'agit d'une étape cruciale dans la guérilla diplomatique opposant les deux pays depuis la mort du juriste Sergueï Magnitski, dans une prison russe, en novembre 2009. Inculpé de fraude fiscale, ce collaborateur du fonds d'investissement Hermitage Capital aurait été victime de mauvais traitements - qui se seraient révélés fatals - alors qu'il avait mis au jour un vaste schéma de corruption portant sur 230 millions ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant