Relance des Molières à la télévision en avril

le
0
Elnur/shutterstock.com
Elnur/shutterstock.com

(AFP) - Les Molières, qui n'avaient pu se tenir en 2012 après la défection de 29 directeurs de théâtres privés, vont renaître dans un nouveau format en 2013 avec 3 soirées consacrées au théâtre sur France 2, dont la première en avril, a annoncé mardi Bernard Murat, président du SNDTP-Théâtre privé.

"Le théâtre mérite largement qu'on lui consacre plusieurs moments dans l'année", a souligné M. Murat, précisant que trois émissions par an, en janvier, avril et septembre, mettront en valeur "l'émergence, le succès et la diversité" du théâtre, privé et subventionné.

Lors de la conférence de presse de début d'année du Syndicat national des directeurs et tourneurs du théâtre privé (SNDTP), M. Murat a "refusé la morosité ambiante", soulignant les très bonnes performances de la fin de l'année, après un démarrage de saison poussif. In fine, les recettes et la fréquentation devraient afficher une baisse limitée à 10% pour 2012 (-17% en juillet).

La renaissance des Molières se fera sous une autre forme, qui "ne sera pas limitée à une cérémonie de remise des prix", a assuré le directeur du théâtre Edouard VII.

Les lauréats seront fêtés quelques jours plus tôt lors d'une soirée "qui n'aura pas les contraintes du direct".

29 directeurs de théâtre, dont Pierre Lescure, directeur du Théâtre Marigny et ex-président des Molières, Bernard Murat et Jean-Claude Camus, directeur du Théâtre de la Porte Saint-Martin, avaient retiré leur soutien à la cérémonie en 2011, jugeant nécessaire de "tourner la page des Molières" dans leur forme précédente "pour refonder totalement le concept".

Selon Bernard Murat, le format précis des émissions n'est pas fixé, mais leur organisation est en bonne voie.

Une société par action simplifiée, Dithea, que Pierre Lescure a accepté de diriger, va être mise en place pour organiser les Molières. "Dans les prochains jours, un comité d'organisation réunissant théâtre privé, théâtre subventionné (public) et France Télévisions va se mettre en place".

Enfin, les prix seront décernés "par un jury de personnalités qui changera tous les ans, comme à Cannes pour le cinéma", mettant fin aux "académies pléthoriques" qui faisaient auparavant le palmarès, a-t-il confié à l'AFP.

Les directeurs qui avaient fait défection reprochaient au palmarès de ne pas être représentatif des grands succès de la saison. "Des acteurs comme Pierre Arditi ou Catherine Frot pouvaient ne pas figurer au palmarès pendant des années, en dépit de leurs succès et de leur prise de risque", a expliqué M. Murat.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant