Rejet surprise de la hausse des droits de succession au Sénat

le
0
Les sénateurs de droite se sont trouvés plus nombreux dans l'hémicycle et ont repoussé l'alourdissement des droits de succession? qui sera voté quand même.

Voilà une surprise de taille, mais qui restera sans lendemain. Jeudi matin, contre toute attente, le Sénat, en majorité à gauche, a refusé d'alourdir les droits de succession. Débattant de cette mesure dans le cadre du collectif budgétaire, les sénateurs ont adopté, par 170 voix contre 165, un amendement du groupe UMP supprimant le «tour de vis» voulu par le gouvernement. La baisse de l'abattement sur les droits de succession de 159.000 euros à 100.000 euros par enfant, qu'avait décidée l'Élysée, a ainsi été refusée par la Haute Assemblée. «Qu'est-ce qu'un patrimoine de 100.000 euros?, avait argumenté l'UMP Albéric de Montgolfier avant le vote. C'est 12m² à Paris, 18m² en Ile-de-France et 42m² en province. Il ne s'agit pas de grands patrimoines.»

Mais voilà, faute d'assiduité des sénateurs de gauche, les sénateurs de la droite et du centre se sont trouvés plus nombreux dans l'Hémicycle du Sénat au moment du scrutin public. Onze sénateurs écologistes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant