Reims/Weber : " Ça reviendra "

le
0
Reims/Weber : " Ça reviendra "
Reims/Weber : " Ça reviendra "

Anthony Weber, peut-on dire que les circonstances n?ont jamais été à l?avantage du Stade de Reims, samedi dernier à Rennes ?
Bien sûr, car tu te prends un carton rouge au bout de quinze minutes, donc c?est sûr que tu te rends la tâche plus compliquée que prévu. Du coup, tu es obligé de subir et de marquer sur un contre ou sur une occasion que tu réussis à te procurer. Ça été compliqué toute la première mi-temps, c?est pour ça qu?on est passé ensuite à trois défenseurs derrière pour laisser un peu plus de joueurs offensifs et essayer d?égaliser. Malheureusement, on n?a pas réussi à ramener ce petit point qui nous aurait fait du bien et qui aurait peut-être un peu plus mérité sur la deuxième mi-temps. Même si, au final, Rennes mérite sa victoire. Il y a des petits moments où ça réussit un peu moins. Mais il faut continuer à travailler, et je suis sûr que ça reviendra.

En vouliez-vous à Pape Souaré sur le coup après son expulsion ?
Non, pas du tout. C?est vrai qu?il nous a laissé un peu dans la difficulté, mais ça nous était déjà arrivé à Bastia où « Taca » (Mickaël Tacalfred) et moi avions pris un rouge. Ce sont des faits de jeu, c?est un petit excès d?engagement, mais il ne faut pas lui en vouloir. Car ce n?était pas méchant sur le coup. Il voulait juste récupérer le ballon. L?arbitre a estimé que c?était dangereux et c?est pour ça qu?il lui a mis le rouge.

Les derniers résultats de votre équipe vous inquiètent-ils à quelques jours de la venue d?Evian TGFC au stade Delaune ?
La manière est là et on fait plutôt de bons matchs, même si on avait connu un petit passage à vide en deuxième période contre Troyes. Mais jusqu?à présent, on a quand même fait de bonnes performances et on a été solides et cohérents dans notre jeu. Mais les points ne sont pas là, donc ça devient un peu frustrant. On continue à bosser, on ne se prend pas la tête et on sait qu?un match important nous attend samedi contre Evian et il va falloir répondre présent. Notre public va venir en nombre et il va nous pousser, donc il ne va pas falloir les décevoir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant