Reims surprend Bordeaux

le
1
Reims surprend Bordeaux
Reims surprend Bordeaux

Pour son entrée dans la compétition, le Stade de Reims s'impose 2-1 à Bordeaux, alors que les Girondins menaient 1-0 jusqu'à la 80e minute. Les Bordelais peuvent se mordre les doigts.

Bordeaux 1-2 Reims

Buts : Khazri (41e) pour Bordeaux / De Préville (80e), Siebatcheu (87e) pour Reims

Avec deux buts inscrits en seconde période, le Stade de Reims créé la sensation à Bordeaux. Mené au score, Olivier Guégan a tenté le pari de faire entrer en fin de rencontre des joueurs à vocation offensive. Et c'est le jeune Jordan Siebatcheu, 19 ans, notamment, qui a fait la différence. Passeur décisif sur l'égalisation de De Préville, il inscrit le second but des siens, à la 87e, en glissant avec malice le cuir sous la hanche de Cédric Carrasso. Deux buts en sept minutes, et les Champenois ont inversé la tendance. La fougue et la jeunesse ont payé

Civières, jeu court et contre-attaques


La première période, avant même de commencer, s'annonce mal pour les Bordelais. Cédric Carrasso, à l'échauffement, se vrille la cheville. Civière, soigneurs et inquiétude. Mais quelques straps d'Elastoplaste plus tard, le portier aquitain revient sur la pelouse et tient finalement son poste. Une frayeur passée pour Willy Sagnol et les siens. En face, les joueurs d'Olivier Guégan attendent leur heure. Mais dès le coup d'envoi, c'est Bordeaux qui joue haut dans le camp adverse. Au moyen d'un jeu court, léché, intéressant. Ça change du match à Larnaca, trois jours plus tôt En face, c'est un onze solidaire et compact qui fait front. Anthony Weber et ses potes résistent aux tentatives d'étirement de bloc de leurs hôtes. Les Marine et Blanc essaient de passer par les côtés, c'est propre, technique et prometteur. Sauf que les Champenois, eux, ne craquent pas.

Zéro faille et, c'est vrai aussi, quasi zéro initiative offensive à mettre à leur crédit. Le contre. On joue le contre. Pendant ce temps, André Poko reprend du droit un centre de Frédéric Guilbert, mais c'est à côté (14e). Cheick Diabaté dribble Agassa, mais sa frappe est détournée en corner par ce dernier (18e). Aissa Mandi joue les capitaines d'aprem, et guide sa défense avec stratégie. Et ça marche plutôt bien.…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marie668 le dimanche 9 aout 2015 à 19:40

    Erreur, c'est Kyei qui est à l'origine du 1er but..