Reims sabre Monaco

le
0

Punis par un but tardif de Benjamin Moukandjo, les Monégasques ont concédé le nul (1-1) à Louis-II face à un stade de Reims longtemps apathique. Dominateurs et inspirés, les joueurs de Leonardo Jardim peuvent regretter leur manque de réalisme dans la zone de vérité.

Monaco - Reims
(1-1)

E. Echiejile (21') pour Monaco , B. Moukandjo (81') pour Reims.


Longtemps aussi creuses que les tribunes du stade Louis-II, les intentions de jeu de l'AS Monaco semblent progresser au fil des matchs, sous l'impulsion d'un collectif retrouvé. Les 9573 spectateurs du Rocher ont ce soir assisté à une nouvelle bonne performance de leurs protégés, qui ont dominé sans partage des Rémois anesthésiés et sans idées. Malheureusement pour eux, le Camerounais Benjamin Moukandjo les a privés d'un troisième succès d'affilée en égalisant contre le cours du jeu, suite à une contre-attaque éclair en fin de match (80e). Un coup de poignard qui prive les hommes de Leonardo Jardim d'une jolie quatrième place provisoire, à égalité de points avec Lyon. Bien payés, les hommes de Jean-Luc Vasseur peuvent eux se satisfaire d'avoir évité une nouvelle défaite face à leur bête noire, après avoir déjà été éliminés par Arles-Avignon en Coupe de la Ligue cette semaine.
Reims endormi
Comme escompté, les Rémois subissent un début de rencontre dénué d'émotion et d'intensité. Malgré une première opportunité sur corner grâce à Fofana (14e), les hommes de Jean-Luc Vasseur semblent empruntés dans tous les secteurs de jeu, à l'image d'un duo d'attaque N'Gog-Charbonnier peu inspiré. Trop heureux du manque d'adversité, les Monégasques profitent d'une belle inspiration de Valère Germain pour ouvrir le score : ce dernier trouve Bernardo Silva d'un joli centre dans la surface. Le Portugais remet en première intention à Echiejile, qui conclut au second poteau pour son premier but en Ligue 1 (20e). Par deux fois lancé dans le dos de la défense, le remuant Anthony Martial passe ensuite tout près de doubler la mise sur une frappe contrée, finalement dégagée par Fofana (29e) puis sur une tentative dans la lucarne détournée par un Johnny Placide très solide sur le coup (35e).
Monaco puni
Face à l'apathie champenoise, la domination monégasque s'intensifie encore au retour des vestiaires....










Monaco - Reims
(1-1)

E. Echiejile (21') pour Monaco , B. Moukandjo (81') pour Reims.


Longtemps aussi creuses que les tribunes du stade Louis-II, les intentions de jeu de l'AS Monaco semblent progresser au fil des matchs, sous l'impulsion d'un collectif retrouvé. Les 9573 spectateurs du Rocher ont ce soir assisté à une nouvelle bonne performance de leurs protégés, qui ont dominé sans partage des Rémois anesthésiés et sans idées. Malheureusement pour eux, le Camerounais Benjamin Moukandjo les a privés d'un troisième succès d'affilée en égalisant contre le cours du jeu, suite à une contre-attaque éclair en fin de match (80e). Un coup de poignard qui prive les hommes de Leonardo Jardim d'une jolie quatrième place provisoire, à égalité de points avec Lyon. Bien payés, les hommes de Jean-Luc Vasseur peuvent eux se satisfaire d'avoir évité une nouvelle défaite face à leur bête noire, après avoir déjà été éliminés par Arles-Avignon en Coupe de la Ligue cette semaine.
Reims endormi
Comme escompté, les Rémois subissent un début de rencontre dénué d'émotion et d'intensité. Malgré une première opportunité sur corner grâce à Fofana (14e), les hommes de Jean-Luc Vasseur semblent empruntés dans tous les secteurs de jeu, à l'image d'un duo d'attaque N'Gog-Charbonnier peu inspiré. Trop heureux du manque d'adversité, les Monégasques profitent d'une belle inspiration de Valère Germain pour ouvrir le score : ce dernier trouve Bernardo Silva d'un joli centre dans la surface. Le Portugais remet en première intention à Echiejile, qui conclut au second poteau pour son premier but en Ligue 1 (20e). Par deux fois lancé dans le dos de la défense, le remuant Anthony Martial passe ensuite tout près de doubler la mise sur une frappe contrée, finalement dégagée par Fofana (29e) puis sur une tentative dans la lucarne détournée par un Johnny Placide très solide sur le coup (35e).
Monaco puni
Face à l'apathie champenoise, la domination monégasque s'intensifie encore au retour des vestiaires....









...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant