Reims résiste à Sainté

le
0
Reims résiste à Sainté
Reims résiste à Sainté

Ce dimanche, Reims et Saint-Étienne n'ont pas offert aux amateurs de football un très grand spectacle. Avec deux tactiques très défensives, et sur une horrible pelouse, les effectifs de Guegan et Galtier se sont neutralisés (1-1). Logique.

Stade de Reims 1–1 AS Saint-Étienne

Buts : Mandi (89e) pour Reims // Bahebeck (60e) pour Sainté

L'important, ce n'est pas le produit. C'est la manière de le vendre. Pas franchement plus médiocres que le Arsenal-Chelsea avec qui elles partageaient l'affiche ce dimanche de football à 17h, les escouades rémoises et stéphanoises ont dû en découdre sur une pelouse catastrophique donnant aux téléspectateurs une impression de retour aux années 80. Et si en Angleterre, HD veut bien dire Haute Définition, pour Christophe Galtier et Olivier Guégan, on parle surtout d'un hobby : défendre. Alors forcément, peu importe qui ouvre le score, ça se termine en match nul. Triste mais logique.

Zzzzzz


Sur une pelouse rémoise bien grasse ce dimanche, les deux coachs du jour choisissent un système on ne peut plus défensif. Pas si étonnant que ça, quand on sait les difficultés qu'ont les deux camps, Reims à domicile, et Sainté à l'extérieur. Le jeu s'annonce donc rude à regarder mais les hommes de Galtier montrent de l'envie rapidement. Ces derniers savent qu'en cas de victoire, leur place au pied du podium est assurée. Les Verts ont le pied sur le ballon, et sont très durs à passer derrière, avec cinq bonhommes dont Pogba et Bayal Sall. Problème, Saint-Étienne a bien du mal loin du Chaudron en ce moment, et laisse petit à petit Reims toucher le cuir mais De Preville se heurte au mur adverse. À cause des tactiques choisies, le jeu est fermé et se joue au milieu de terrain. Avec des erreurs techniques. Dont une de Reims, qui amène une tentative de demi-volée de Bahebeck, assez loin de la cage de Placide avec un Lemoine à la passe.

Le temps passe, lentement. Très lentement. Les deux équipes jouent avant tout pour ne pas prendre de but, mais les locaux se montrent enfin dangereux. Sur une touche longue, De Preville sort une retourné acrobatique mais Ruffier s'interpose (24e). Une belle occasion qui pousse Reims à en faire plus offensivement. Et donc à se découvrir. Ce qui permet à Monnet-Paquet de transpercer les Rémois mais manque cruellement de justesse dans le dernier geste. Sainté se montre plus dangereux au fil du temps mais Placide sort en patron sur Monnet-Paquet et Pogba. Le premier…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant