Reims accroche le podium

le
0

Reims et Lille ont accouché d'un match sans réelle saveur (1-0). Lille a débuté fort mais est vite redescendue sur Terre. Les Rémois ont marqué sur l'une de leurs rares occasions, leur permettant ainsi de monter provisoirement à la troisième place du classement.

Stade de Reims 1 - 0 Lille OSC

But : David N'Gog (57e) pour Reims

Comme souvent en ce début de saison, Nicolas De Préville d'un côté et Sofiane Boufal de l'autre se sont sentis bien seuls. Les deux milieux offensifs sont les véritables hommes forts, les franchise players de leur équipe. Tantôt chefs d'orchestre, tantôt solistes, ils ont tiré tous les coups de pied arrêtés et déclenché toutes les offensives intéressantes, soit par la passe et les déplacements intelligents pour De Préville, soit par les dribbles endiablés pour Boufal. Sauf que les deux mecs sont très loin d'être bien entourés. Que ce soit David N'Gog à Reims, même s'il a fini par marquer, ou Junior Tallo et Yassine Benzia à Lille, on a vu mieux dans la finition. D'ailleurs, comme par hasard, Reims a définitivement pris le dessus sur Lille à l'heure de jeu, lorsque Boufal est sorti sur blessure.

Lillusion


Pourtant, le début de match lillois est porteur d'espoir. La plus mauvaise attaque de Ligue 1 (avec Nantes et le Gazélec) entame la rencontre tambours battants, par une occasion gâchée dès la deuxième minute par la malchance de Bauthéac, puis la maladresse de Tallo. Sur un corner tiré en retrait par Sofiane Boufal, l'ancien niçois lâche une sublime reprise de volée du gauche qui touche les deux poteaux. Tallo suit bien mais manque le cadre alors que le but est vide. Pendant quinze minutes, le 3-4-3 de Hervé Renard bouffe complètement le Stade de Reims, et gagne tous les duels. Après deux petits festivals de Boufal, Tallo et Benzia butent tout à tour sur Placide.

Mais le bon début de match de Lille n'est qu'une illusion. Le LOSC rentre dans le rang et redevient une équipe banale. Sur leur première vraie incursion dans le camp adverse, les Rémois obtiennent un pénalty logique. Sidibé a perdu ses nerfs face à la vivacité de De Préville. N'Gog s'élance et perd son duel face à Mike Maignan, 20 ans. La doublure de Vincent Enyeama vient de détourner son deuxième pénalty en une semaine. De Préville…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant