Régulation : les banques contre-attaquent

le
0
INFOGRAPHIE - Les établissements financiers chiffrent à 3,2% d'ici à 2015 la croissance perdue par les pays occidentaux du fait du durcissement des règles qui leur sont appliquées.


Sur fond de poursuite mardi du krach bancaire en Bourse, l'Institut de la finance internationale (IIF) a publié son étude sur les conséquences économiques de l'application des nouvelles régulations financières. Le message délivré par ce grand lobby bancaire est simple: dans leur volonté de tirer toutes les conséquences de la dernière crise financière, les régulateurs sont allés trop loin. Les nouveaux textes, dans leurs versions américaine, britannique, suisse ou européenne, pénaliseront lourdement les banques et limiteront leur capacité à financer l'économie mondiale au moment où celle-ci menace de flancher.

Selon le scénario moyen des économistes de l'IIF, les établissements devront lever d'ici à 2015 1300 milliards de dollars de capital pour se conformer aux exigences des régulateurs. Ils augmenteraient dans la foulée de 3,5% en moyenne leurs taux d'intérêt. Une pression qui se traduirait par une moindre croissance, un manque à gagner de 3

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant