Régler vos achats avec votre montre ou votre clé de voiture, c'est possible

le
0
Régler vos achats avec votre montre ou votre clé de voiture, c'est possible
Régler vos achats avec votre montre ou votre clé de voiture, c'est possible

Après des débuts timides, les paiements sans contact explosent : leur nombre a doublé l'an dernier. Et à partir d'octobre, on pourra régler jusqu'à 30 euros, au lieu de 20 euros aujourd'hui. Alors que le montant annuel des opérations de paiement de sans contact a dépassé le milliard d'euros en 2017, les innovations technologiques se multiplient pour développer encore davantage ce marché.

 

LIRE AUSSI

> La folle croissance du paiement sans contact

 

La clé de voiture devient moyen de paiement

Au Royaume-Uni, une édition limitée de la DS3 propose à ses conducteurs une clé équipée d'un système de paiement (voir photo ci-dessus). La marque teste ce produit outre-Manche mais n'a pas prévu, pour l'instant, de le déployer en France.

 

La montre connectée, pour acheter sa bouteille d'eau

La montre Ionic est développée par la société Fitbit.

 

Elles vous accompagnent dans votre jogging, à la salle de sport, à la piscine... et bientôt au supermarché. Les montres connectées se transforment en moyen de paiement. Les deux leadeurs du secteur, Garmin et Fitbit, viennent d'annoncer le lancement de montres permettant de régler des achats. « Vous rentrez du sport, vous avez soif, hop, sans avoir besoin d'emporter votre porte-monnaie pour courir, vous pouvez acheter une bouteille d'eau », explique-t-on chez Fitbit. Dénommée Ionic, cette nouvelle montre de Fitbit réclame pour éviter les fraudes, chaque matin au réveil, une authentification du porteur à l'aide d'un code à quatre chiffres. Une montre qui sera tout de même vendue 349 euros à partir du 2 octobre.

 

Un simple écran pour accéder aux meilleures offres, avec sa carte bancaire

En gare d'Aix-en-Provence TGV, cet écran permet d'accéder à des offres touristiques grâce à sa carte bancaire.

 

Des couleurs vives, un design épuré, des pubs pour une parfumerie ou un magasin de bricolage qui y défilent... A première vue, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant