Règlements de comptes : coup de chaud dans le sud de la France

le
0
Vendredi 11 juillet, un homme a été kidnappé, tué par balles puis brûlé dans la voiture qui avait servi à son enlèvement. (photo d'illustration)
Vendredi 11 juillet, un homme a été kidnappé, tué par balles puis brûlé dans la voiture qui avait servi à son enlèvement. (photo d'illustration)

L'inquiétante vague de règlements de comptes est-elle sur le point de faire de nouvelles victimes ? Alors que les agressions violentes - parfois mortelles - ont endeuillé le sud de la France les deux dernières années (63 recensés en 2012, dont 25 pour la seule agglomération marseillaise, et 51 l'an passé, dont 17 pour la cité phocéenne*), cette sinistre loi des séries ne semble pas près de s'enrayer. Car, en l'espace de cinq jours, des personnes ont été visées par des attaques d'une rare violence, parfois mortelles, suivant des modus operandi bien connus des services de police.Vendredi dernier, un homme d'une trentaine d'années était kidnappé alors qu'il se trouvait dans la cité du Mail, dans le 14e arrondissement de Marseille. Selon le Procureur de la République Brice Robin, la victime a été placée de force dans le coffre d'une 207 par deux hommes, qui l'ont emmené à un kilomètre de là. Visé par deux balles de 6,35 mm, il a été ensuite brûlé dans la voiture qui a servi à son enlèvement, faisant de lui la 12e victime par des tirs de pistolet depuis le début de l'année à Marseille. Ce mode opératoire tristement nommé du "barbecue" a été rendu célèbre par son "inventeur" Farid Berrahma, un caïd marseillais assassiné à Marseille au printemps 2006. Il est particulièrement en vogue auprès de trafiquants présumés soucieux de ne laisser aucune trace.Banalisation de la violenceTriste litanie : deux jours plus tard, un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant