Régis Juanico : " Des gens qui courent, il n'y en a pas énormément à l'Assemblée " ?

le
0
Régis Juanico : " Des gens qui courent, il n'y en a pas énormément à l'Assemblée " ?
Régis Juanico : " Des gens qui courent, il n'y en a pas énormément à l'Assemblée " ?

Le plus vert des députés de l'Assemblée nationale ne porte pas l'étiquette Europe Écologie. Il s'appelle Régis Juanico, représente naturellement le 42 et est co-sélectionneur et co-capitaine de l'équipe de France des députés. Entretien, entre les accélérations de Robert Pirès, les arrêts de Jean Castaneda, le Chaudron et la place des supporters en France.

Vous êtes le co-capitaine et co-sélectionneur de l'équipe de France de l'Assemblée nationale avec Eduardo Rihan Cypel. Une équipe née il y a deux ans…
Le football est un sujet récurrent quand on se rencontre avec les députés. On enclenche souvent une discussion en commentant les matchs du week-end. On a saisi l'occasion de la Coupe du monde au Brésil avec Eduardo Rihan Cypel pour créer l'équipe de France des députés et faire notre premier match à cette occasion. On a réussi à trouver des députés hommes et femmes, de droite comme de gauche (34 joueurs, dont six femmes lors de la première sélection, ndlr). Lors de notre dernier match, mardi 20 septembre, on était une vingtaine de parlementaires, ainsi que quelques joueurs de Concarneau venus renforcer notre charnière centrale face au Variétés Club de France. Parce que, c'est vrai, des gens qui courent, il n'y en a pas énormément à l'Assemblée.

La première rencontre face au Variétés Club de France s'était soldée par un 12-1 en 2014. Ça a donné quoi cette fois-ci ? Votre équipe est en progrès ?
On avait fait 6-1 l'année dernière, et là on a repris 10-1. On a un peu craqué. En face, c'est quand même Robert Pirès, Pierre-Yves André, Sonny Anderson, Christian Karembeu... Notre entraîneur, c'est Guy Roux, mais il n'est pas très interventionniste. Ça se passe comment ? Très bien puisqu'il ne dit quasiment jamais rien. Il est très zen, très cool. Ses consignes, c'est : "Coulissez bien, pensez à revenir, dès que vous êtes fatigués, vous sortez." En gros, notre objectif, c'est ne pas prendre un but avant la dixième/quinzième minute.

Vous nous confiez l'année dernière votre fierté d'avoir "détourné une frappe puissante de Pirès" lors du premier match face au Variétés. Vous avez un nouveau fait d'armes à votre actif ?
(rires) Quand Pirès déclenche sa frappe, ça va quand même très vite ! Mais j'ai quitté le poste de gardien, je suis latéral gauche. J'avais Karembeu et Pirès au marquage, j'ai un peu souffert. Karembeu, il accélère bien. Robert, il est très très en forme. Ils sont tout en technique et en moindre effort, mais très aguerris. Il faut être au marquage. De notre côté, François Baroin a fait un bon match. Les gardiens Lionel Tardy et…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant