Régis Brouillard et soleil

le
0

Aujourd'hui entraîneur de Niort, Régis Brouard retrouve son ancienne équipe de Clermont pour la 27e journée de Ligue 2. L'occasion de faire la lumière sur l'obscur coach français. Qui semble cacher son vrai visage.

C'est une matinée comme les autres. Un matin où la troupe des Chamois galope sur le synthé derrière le stade René Gaillard. En rentrant aux vestiaires après l'opposition matinale, le coach niortais adresse un bonjour poli, le visage fermé, concentré. La mine d'un commandant de bord dont le bateau tangue dangereusement autour de la zone de relégation. À douze journées de la fin du championnat, Niort ne compte que deux balles d'avance sur Créteil et avance dans le brouillard. Pas de quoi accrocher un sourire à Régis Brouard. L'ancien joueur du club est comme ça. Il vit à l'extrême son métier d'entraîneur au point de déraper par moment. L'image de son tacle médiatique sur un journaliste local en début de saison n'est plus à décrire. D'autant qu'une semaine plus tard, il échangeait des douceurs avec Olivier Echouafni, alors calé sur le banc de Sochaux. De quoi peindre une image de révolté derrière un physique à la Hervé Renard. Et si Régis Brouard était simplement un incompris ?

Youtube

Grande gueule et malheureux


"Franchement, ça ne m'a pas surpris, pose directement Djiman Koukou, milieu défensif au club depuis 2013, en se remémorant le premier épisode. Il est très impulsif, oui. Mais c'est surtout un homme franc qui ne mâche pas ses mots pour te dire la véritéDjiman KoukouIl est très impulsif, oui. Mais c'est surtout un homme franc qui ne mâche pas ses mots pour te dire la vérité. Il arrive parfois à se contenir, mais on a tous besoin d'exploser à un moment donné." Une question légitime se pose : la chanson est-elle la même dans le vestiaire ? " Quand on est nul et qu'on ne respecte pas les consignes, c'est clair qu'il peut gueuler fort, répond David Kiki, jeune Béninois arrivé dans l'équipe l'été dernier. Mais sinon, c'est pas un gars qui crie non-stop, hein." Ainsi, Brouard, grande gueule, serait un énervé de base qui parviendrait à se maîtriser. Lui ne pense pas autre chose, mais le dit de manière différente, se caractérisant de "quelqu'un de plus calme" avec le temps, mais avec " des choses qui (l)'exaspèrent tout autant. Je suis…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant