Régions : la France rêvée de Jean-Christophe Fromantin

le
0
Jean-Christophe Fromantin est l'actuel maire de Neuilly.
Jean-Christophe Fromantin est l'actuel maire de Neuilly.

Soucieux de donner des gages de réduction des dépenses publiques à Bruxelles, François Hollande a ressorti en janvier le vieux serpent de mer du redécoupage territorial. Et le président a laissé le soin à Thierry Mandon, codirigeant du conseil de la simplification, de préciser les détails de l'opération, quitte à froisser les actuels présidents de conseils régionaux, tous socialistes, à l'exception du président de la région Alsace. Le député de l'Essonne a évoqué un objectif d'une quinzaine de régions au lieu des vingt-deux existantes, soit 30 % de régions en moins. Une réforme insuffisante pour l'UDI Jean-Christophe Fromantin, qui a esquissé le projet d'une France "idéale" sur le plan de la rationalisation économique. Et si de nombreux présidents de conseil régional, soucieux de garder leur part du gâteau territorial, ont argué que "ce n'est pas la taille qui compte, mais la répartition des compétences", le député-maire de Neuilly, pourtant peu enclin à jouer les coqs, considère au contraire qu'il s'agit d'une question fondamentale. Selon lui, en divisant la France en huit territoires, ils atteindraient une "taille critique". Ces huit grands pôles territoriaux seraient animés chacun par une "assemblée régionale", gérée par un binôme formé des représentants de la métropole phare et du conseil régional."Un remède à tous les maux"Un projet qui serait donc à la France ce que le bicarbonate de soude est à la (au) ménagère...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant