Régionales : usé, fatigué, vieilli, Sarkozy ?

le
17
Régionales : usé, fatigué, vieilli, Sarkozy ?
Régionales : usé, fatigué, vieilli, Sarkozy ?

« Le vrai perdant de la soirée, c'est lui, et il le sait », flinguait dès dimanche soir un de ses anciens ministres après le score décevant de la droite et du centre. C'est Marine Le Pen qui a été le réceptacle de la colère des électeurs, pas les Républicains. Plus grave pour Nicolas Sarkozy, qui se prévaut d'être le meilleur rempart contre l'extrême droite, une partie de ses électeurs de 2012 — un sur cinq selon les chiffres qui circulent au parti — ont voté FN. Il n'en fallait pas davantage pour que ses adversaires sortent la massue.

« Ce n'est pas un problème de ligne, mais de crédibilité. Il n'imprime plus ! Le retour de Sarkozy, c'est le retour du passé », canarde le lieutenant d'un candidat à la primaire de 2016. « Il fait campagne sur l'identité, la sécurité, l'immigration, et au même moment, il vire Morano. Où est la clarté ? » s'étrangle un copéiste. « Ce scrutin, c'est une claque pour lui. Plus personne ne l'entend », achève un élu déçu. Hervé Mariton, candidat déclaré à la primaire, y va franco aussi : « Les Français disent très clairement qu'ils ne veulent plus de la gauche, mais plus non plus de celui qui a été battu en 2012. » Même les soutiens de l'ancien président s'inquiètent, à moins d'un an de la primaire. « Il ne fait plus briller les yeux », se désole un ancien de l'Elysée.

Ça ne surprendra pas Sarkozy, qui a reçu cinq sur cinq le message des urnes. « Une déception », a-t-il confié sur France 2 lundi soir. « Il y a une exaspération très forte, et elle n'est pas suffisamment captée par les Républicains », avoue un de ses conseillers.

«L'eau tiède, ça suffit !»

Dans sa garde rapprochée, l'heure est à la remise en question. Et les leçons tirées sont limpides : plus de pudeurs sur l'immigration et la sécurité ! Entravé par son costume de chef de la famille de droite, l'ex-président entend se libérer, et parler cash. Face à David ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 12 mois

    la categorie 1.60 metre, ça suffit.

  • glitzy il y a 12 mois

    Ensuite, il faudra fermer l'ENA et faire démissionner les fonctionnaires quand ils prennent des mandats politiques. C'est les deux conditions pour ne pas avoir toujours la même clique de fonctionnaires interchangeable qui se passe les postes pendant trente ans.

  • glitzy il y a 12 mois

    Je ne suis pas d'accord que AJ et FH soient pareils. la différence, c'est l'énorme cynisme de FH et de ses semblables. Le pays a besoin de qqn qui tient un peu un langage de vérité sans pour autant être aux extrêmes. Il est vrai qu'il est vieux, mais je ne vois rien d'autre. Je considère FF cramé par sa période de premier ministre, et je ne dois pas être le seul. Ce n'est pas un leader, point barre.

  • frk987 il y a 12 mois

    Bien que supporter de NS, je lui dis sérieusement : quand on est impopulaire à ce point on laisse la place, mais de grâce pas à un vx de 72 ans !!!!! On a déjà donné avec les vieillards malades, la France n'a vraiment pas besoin de ça pour après 2017. Nomme Fillon successeur, ce sera le moindre mal.

  • M6445098 il y a 12 mois

    et j'apprécierais la version 2 de FH, sans problème, plutôt que la version 1 de AJ s'il arrive à faire 5 ans...

  • M6445098 il y a 12 mois

    AJ mène la même politique que Anne Hidalgo pour 2 villes comparables en terme de composition de la population, et les habitants sont contents dans les 2 cas car la majorité est socialo bobo. si LR ex UMP a perdu les élections en 2012, c'est avant tout du fait du non report des voix du FN au 2ème tour, parti bien + important que le Centre dont les électeurs ont toujours voté au 2nd tour moitié à gauche moitié à droite. Or, nombre d'électeurs FN sont aussi des électeurs LR et inversement.

  • M1461628 il y a 12 mois

    Dans ce cas vous pourrez apprécier la version 2 de FH ou l'aventure joyeuse du programme du FN , le centre a toujours été la clef de l'élection présidentielle en France. AJ mène sa ville de Bordeaux avec succès les habitants et ses électeurs ne voient pas en lui un dangeraux socialo-communiste ....lol

  • SB1954 il y a 12 mois

    Qu'il retourne cajoler Carla et Julia, il fera moins de dégâts. La France a trois ennemis: Dans l'ordre Sarkozy, MLP et Daesh (eh oui ! Sarkozy le vaniteux, l'aigri, le complexé en premier).

  • bernm il y a 12 mois

    Tiens, il y en a qui commencent a conmprendre que l'on puisse etre contre Hollande ET contre Sarkozy...

  • M1461628 il y a 12 mois

    M6445098 Avec ce raisonnement LR sera battu en 2017, l'heure est au rassemblement pas à la guérilla d'appareil