Régionales : pour Xavier Bertrand, Marine Le Pen y va «sans enthousiasme»

le
0
Régionales : pour Xavier Bertrand, Marine Le Pen y va «sans enthousiasme»
Régionales : pour Xavier Bertrand, Marine Le Pen y va «sans enthousiasme»

Ministre de Sarkozy, ex-patron de l’UMP, Xavier Bertrand mènera la liste de la droite et du centre dans la grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour les élections régionales. Face à lui : Marine Le Pen. Dans une interview au «Parisien-Aujourd'hui», à paraître dimanche, il part bille en tête contre la présidente du Front national. Extraits :  

Voilà Marine Le Pen candidate face à vous : la campagne commence vraiment ? 

Xavier Bertrand : Quel suspense ! C’était un secret de polichinelle que la fille de Jean-Marie Le Pen serait candidate. Mais pour moi, cela ne change rien. Ce sera projet contre projet, si elle en a un. Le temps qu’elle a mis à se déclarer montre surtout qu’elle y va sans le moindre enthousiasme.

Pourquoi y va-t-elle alors ?

Elle a arrêté d’hésiter le jour où elle s’est aperçue qu’en tournant la page du père, celle de la nièce était en train de s’ouvrir. Elle ne pouvait pas laisser Marion Maréchal-Le Pen occuper le devant de la scène médiatique. C’est encore une fois, et comme toujours, une histoire de rivalité familiale.

Elle est tout de même favorite…Les derniers sondages le confirment. Pourquoi ? Parce qu’ici, il y a plus de difficultés qu’ailleurs. Et plus qu’ailleurs, le Parti socialiste est responsable de ce déclin, pour avoir géré pendant très longtemps la plupart des villes, des départements, et bien sûr le conseil régional. C’est sur les difficultés que vivent les habitants de cette région qu’a prospéré le Front national.

Marine Le Pen raille votre slogan, « Au travail », comme si vous estimiez que les habitants de cette région étaient des feignants…

Moi, je suis pour le travail, elle, pour l’assistanat. C’est vrai que cela fait une sacrée différence. J’assume cette valeur travail. Pour ceux qui pensent qu’on peut s’en sortir, réussir, sans travailler, je ne suis en effet pas le bon candidat.

RETROUVEZ L'INTEGRALITE ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant