Régionales : Marine Le Pen met fin au vrai-faux suspense

le
0
Régionales : Marine Le Pen met fin au vrai-faux suspense
Régionales : Marine Le Pen met fin au vrai-faux suspense

Elle aura laissé planer le doute jusqu'au bout. Demain matin, à l'occasion d'une conférence de presse à Arras, dans le Pas-de-Calais, au cœur de la future grande région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen lèvera enfin le mystère sur ses intentions pour les élections régionales de décembre. La présidente du Front national, qui s'était engagée à donner sa réponse au plus tard pour la fin juin, aura donc attendu le tout dernier moment. Et selon toute vraisemblance, après des semaines à peser le pour et le contre, elle devrait annoncer qu'elle conduira bien la liste. Même si, encore hier, son entourage préférait rester très prudent. « Tout indique qu'elle ira, mais elle rumine encore quelques arguments qui pourraient aussi la contraindre à ne pas y aller », explique un de ses proches, prenant pour principal exemple la question d'un télescopage de calendrier entre la gestion d'une région, qui nécessite d'être très présente sur le terrain, si elle l'emportait, et une candidature à l'Elysée.

« Et puis, avec ce qui se passe en ce moment, la Grèce et les derniers attentats qui ont frappé la France et la Tunisie prouvent une fois de plus que nous avons aussi besoin d'une chef de parti à temps complet pour tenir son rôle d'opposante », renchérit un membre du bureau politique, pas très convaincu par l'utilité de cette candidature aux régionales. « Son rôle est plus d'occuper l'espace politique et médiatique national que de passer trois mois à faire une campagne éreintante dans cette mégarégion de 6 millions d'habitants », martèle-t-il. Mais, dans ce territoire où le FN part favori, Marine Le Pen reste le meilleur atout pour remporter la bataille. Et elle le sait. Selon un récent sondage Ifop, sa liste récolterait entre 31 et 32 % au premier tour, devant celle des Républicains conduite par Xavier Bertrand (28 %).

« S'il y a bien une région que le Front national peut gagner, c'est celle-ci. Plus que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant