Régionales: le PS organise un référendum sur l'union de la gauche

le
3
LE PS ORGANISE UN RÉFÉRENDUM SUR L'UNION DE LA GAUCHE AUX RÉGIONALES
LE PS ORGANISE UN RÉFÉRENDUM SUR L'UNION DE LA GAUCHE AUX RÉGIONALES

PARIS (Reuters) - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé samedi la tenue mi-octobre d'un référendum sur l'union de la gauche aux élections régionales, en vue desquelles l'éclatement des forces promet de mettre la majorité gouvernementale en difficulté.

Ecologistes et communistes ont décidé de ne pas s'associer aux socialistes dans la plupart des régions, même s'ils les dirigent ensemble depuis plus de dix ans, et s'apprêtent à nouer localement des alliances avec d'autres formations, comme le Parti de Gauche.

Jean-Christophe Cambadélis a publié en début de semaine une "lettre ouverte à la gauche et aux écologistes" pour les appeler à s'unir contre ce qu'il a nommé le "bloc réactionnaire" de droite.

A la suite de cette initiative, il a proposé samedi au Conseil national du PS la tenue d'un référendum populaire sur l'union de la gauche, qui aura lieu du 16 au 18 octobre.

"Il se fera sur trois jours avec des urnes dans chaque marché et un site dédié pour pouvoir voter en ligne", a-t-il dit cité par le compte Twitter officiel du PS. "C'est un bon moyen de dépasser les partis tels qu'ils sont aujourd'hui et de s'adresser directement au peuple."

Le PS, qui dirige 21 des 22 régions actuelles de Métropole, redoute une nouvelle déroute électorale après celles subies aux élections municipales et européennes l'an dernier et départementales en mars.

Au-delà même du résultat, les socialistes craignent d'être trop distancés par Les Républicains et le Front national au premier tour dans certaines régions, d'hypothèquer leurs chances de succès et d'être absents du jeu avec des scores trop faibles.

"Le grand risque que nous prenons avec cette division, c'est de faire disparaître la gauche du débat électoral", dit Christophe Borgel, secrétaire national aux élections, à Reuters.

"C'est-à-dire que les commentateurs et les électeurs considèrent que de toute façon la gauche ne peut pas l'emporter et que, partant de ce principe, une partie des électeurs votent utile à droite pour battre le Front national et une autre partie se dise ce n'est pas la peine de se déplacer."

"Donc nous, nous mènerons la bataille de l'unité jusqu'au bout et c'est les électeurs qui trancheront."

(Gregory Blachier, avec Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1961G le samedi 19 sept 2015 à 21:05

    cambadélis commence à faire dans son froc !!!!!! cambadélis tremble et il a raison car le fn va faire un carton .

  • saggy le samedi 19 sept 2015 à 18:57

    j'espere que qq'un va se pencher sur les comptes du PS ....

  • wanda6 le samedi 19 sept 2015 à 18:52

    Si vous voulez voter pour l’UPR aux prochaines élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, vous devez être impérativement inscrit(e) sur les listes électorales avant le 30 septembre 2015 à la fermeture des bureaux.