Régionales : le FN nomme 7 têtes de listes, dont Maréchal-Le Pen et Aliot

le , mis à jour à 16:52
0
Régionales : le FN nomme 7 têtes de listes, dont Maréchal-Le Pen et Aliot
Régionales : le FN nomme 7 têtes de listes, dont Maréchal-Le Pen et Aliot

Un bureau politique extraordinaire du Front national a désigné ce vendredi sept têtes de liste pour les élections régionales de décembre. Il a notamment confirmé la candidature en Provence-Alpes-Côte d'Azur de la députée du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, après le désistement de son grand-père. La semaine passée, le président d'honneur du parti, Jean-Marie Le Pen a en effet été poussé vers la sortie après un énième dérapage sur la période nazie. Le compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, se lance également dans la bataille. Mais la présidente du FN, elle, laisse encore planer le doute concernant la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Marion Maréchal-Le Pen, 25 ans, mariée, 1 enfant, est donc confirmée en région Paca. Dans la matinée, son unique rival, Bruno Gollnisch, qui s'était déclaré à la faveur du retrait de Jean-Marie Le Pen, a annoncé sur France 2 qu'il lui laissait le champ libre. Mais de railler : «Je pensais que mon expérience de président de groupe au conseil régional (Rhône-Alpes, ndlr) et ma connaissance de ces dossiers pouvait être utile à une région que je représente au parlement européen. Apparemment ces jeunes gens préfèrent rester entre eux.» En face, c'est Christian Estrosi qui conduira la liste UMP pour les régionales en Paca.

VIDEO. Gollnisch : «Certains jeunes gens préfèrent rester entre eux» au FN

Au delà de la jeune nièce de Marine Le Pen, six autres candidats ont donc été confirmés ce vendredi par un communiqué du parti. En Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, c'est le vice-président du FN, Louis Aliot, qui sera tête de liste. Sophie Montel, eurodéputée et candidate malheureuse de la législative partielle dans le Doubs début février, emmènera en Bourgogne-Franche-Comté le parti d'extrême droite. Le secrétaire général du parti, Nicolas Bay, mènera les frontistes en Normandie réunifiée. Wallerand de St Just, trésorier du FN et ex-candidat aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant