Régionales : Hollande arme Bartolone contre Pécresse

le
1
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, est candidat aux régionales en Ile-de-France.
Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, est candidat aux régionales en Ile-de-France.

Finalement, après quelques hésitations, Claude Bartolone a cédé à la pression de François Hollande et accepte le défi des régionales en Ile-de-France. Un sondage avait été commandé par le PS il y a quelques semaines et le mettait à égalité avec Jean-Paul Huchon, le président socialiste sortant. Bartolone hésitait d'autant plus que lui ne songe qu'à Matignon. "Soit je serai le dernier Premier ministre de Hollande du quinquennat actuel, soit je serai le premier Premier ministre de son deuxième mandat", confiait-il à ses amis, récemment. Quand on attend un tel geste de la part du président, difficile de ne pas chercher à lui faire plaisir... Bartolone, qui n'a pas son pareil pour gagner une élection, a donc cédé à la pression élyséenne et espère, d'ici à fin mai, rallier à son panache Jean-Paul Huchon et Marie-Pierre de La Gontrie pour éviter une primaire fratricide.

"Peut-il rester au perchoir en menant campagne ?"

La droite pointe aussitôt du doigt le franchissement des bornes déontologiques d'une candidature du président de l'Assemblée nationale. "Peut-il rester au perchoir en menant campagne ? Cela créerait une rupture d'égalité dans l'élection, s'indigne le député UMP Jérôme Chartier, lequel a été désigné par Valérie Pécresse pour bâtir son programme. Il serait inadmissible qu'il puisse disposer des moyens considérables de l'Hôtel de Lassay." Chartier pointe en outre des difficultés institutionnelles :...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 7 mai 2015 à 17:34

    un bon matelas pour sa retraite et sa villa