Régionales en Paca : Marion Maréchal-Le Pen demande «un délai de réflexion»

le , mis à jour à 15:21
0
Régionales en Paca : Marion Maréchal-Le Pen demande «un délai de réflexion»
Régionales en Paca : Marion Maréchal-Le Pen demande «un délai de réflexion»

Qui parle ? La députée ou la petite-fille ? Difficile à démêler, à la lecture de l'interview accordée par Marion Maréchal-Le Pen au «Figaro», ce mardi. «J'ai demandé un délai de réflexion au bureau politique concernant ma candidature en Paca», y annonce la députée frontiste du Vaucluse. Une décision directement liée à la violente crise qui oppose sa tante et présidente du FN, Marine Le Pen, à son grand-père, Jean-Marie Le Pen, cofondateur du parti, suspendu la veille de son statut d'adhérent pour cause de propos outranciers (voir infographie ci-dessous). Face à la crise qui secoue son parti -comme sa famille- elle se donne «quelques semaines» pour prendre sa décision.

«Je me retrouve dans une situation personnelle délicate», admet la jeune femme, désignée porte-drapeau du FN pour les régionales en Paca, en remplacement de son grand-père, évincé pour ses déclarations choc de début avril, dans l'hebdomadaire «Rivarol», sur les chambres à gaz nazies, le maréchal Pétain et «l'Europe boréale».

«Compte tenu de l'ambiance du bureau politique et de l'aggravation du conflit, je ne voudrais pas que tout cela puisse nuire, d'une manière ou d'une autre à la candidature en Paca», se justifie la jeune femme. Sybiline, elle ajoute : «Le conflit actuel pouvant prendre une teneur particulière, notamment dans les fédérations locales du sud, une candidature plus neutre serait peut-être préférable dans l'intérêt du mouvement.»

VIDEO. Régionales : Marion Maréchal-Le Pen s’interroge sur sa candidature en Paca

«Je ne souhaite pas être prise en otage»

Jusqu'ici réputée proche du vieux leader, aussi bien du point de vue politique que familial, Marion Maréchal-Le Pen se démarque encore un peu plus de son grand-père. «Mon choix n'est absolument pas un soutien apporté au président d'honneur car j'ai été profondément choquée, en particulier par les propos qu'il a tenus lundi», déclare-t-elle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant