Régionales : en Paca, le FN et l'UMP s'affrontent déjà

le
0
Régionales : en Paca, le FN et l'UMP s'affrontent déjà
Régionales : en Paca, le FN et l'UMP s'affrontent déjà

« Je n'ai qu'une stratégie vis-à-vis du Front national : être frontal. Je l'assume », jure Nicolas Sarkozy en serrant le poing, le ton ferme, et en fixant son interlocuteur d'un regard sombre. Et le président de l'UMP entend bien le démontrer aujourd'hui à Nice (Alpes-Maritimes), à l'occasion d'un déplacement qui tient de tout sauf du hasard : cette visite intervient moins d'une semaine après l'investiture du député-maire de Nice, Christian Estrosi, comme chef de file aux prochaines élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle arrive surtout après la fin du psychodrame politico-familial au Front national, qui a vu Marion Maréchal-Le Pen prendre la place de son grand-père pour mener le combat.

Ce scénario, le grand parti de la droite le redoutait : « Avec Jean-Marie Le Pen face à nous, c'était plus que gagnable, car il est très âgé et ne colle plus à la base électorale de son parti. Mais là, avec la jeune Marion qui s'invite dans la bataille, les choses se compliquent sérieusement », admet un proche de Nicolas Sarkozy, pour qui « la région Paca peut clairement être remportée par le Front national ». Une hypothèse que redoute lui-même le patron de l'UMP, et qui justifie à elle seule cette visite en signe de mobilisation générale à huit mois du scrutin. En effet, l'enjeu politique est majeur, à savoir la victoire dans ce territoire dirigé depuis dix-sept ans par une gauche aujourd'hui divisée localement et à bout de souffle, au point d'investir un quasi-inconnu en la personne de Christophe Castaner (voir encadré ci-dessous). Avec ses 5 millions d'habitants, elle est actuellement la troisième la plus peuplée de France et elle produit 7 % du PIB français. Bref, un objet de convoitise pour l'UMP... comme pour le Front national qui ne cesse d'y gagner des voix de scrutin en scrutin.

Marine Le Pen : «Ils ont peur de nous»

« Ils ont peur de nous, et ils ont raison... » se gausse déjà ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant