Régionales : en Normandie, Hervé Morin se détache

le
0
Président du Nouveau Centre, Hervé Morin guigne la présidence de la nouvelle région Normandie.
Président du Nouveau Centre, Hervé Morin guigne la présidence de la nouvelle région Normandie.

Chaque demi-point comptera, tant, depuis quelques jours, les écarts entre le Parti socialiste, le Front national et les listes Républicains-UDI se resserrent dans toute la France. Il est désormais acquis que ces trois formations politiques vireront en tête dans les treize régions et s'affronteront au deuxième tour. En Normandie, qui regroupe les départements du Calvados, de la Manche, de la Seine-Maritime, de l'Eure et de l'Orne, l'ancien ministre de la Défense Hervé Morin - que certaines enquêtes donnaient devancé au premier tour par le FN et talonné par le PS et l'extrême droite au second - prend ses distances. L'institut Ifop (*) le crédite de 31 % d'intentions de vote, contre 29 % pour Nicolas Bay tête de liste FN et 19 % pour Nicolas Mayer-Rossignol, proche collaborateur de Laurent Fabius.

Mayer-Rossignol pas prophète en son pays !

Au deuxième tour, Nicolas Bay plafonne à 29 %, Mayer-Rossignol monte à 34 % profitant du report des voix du Front de gauche (7,5 %) et d'Europe Écologie-Les-Verts (6,5 %), tandis que Morin l'emporterait avec 37 % des voix. La surprise de ce sondage réside dans la répartition des suffrages entre les deux ex-Normandie. L'extrême droite réalise son meilleur score en Haute-Normandie - dont Mayer-Rossignol est l'actuel président -, avec 32 % au second tour, contre 33 % pour le PS et 35 % pour Hervé Morin. En Basse-Normandie (Calvados, Manche et Orne), en revanche, le FN tombe à 25 % et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant