Régionales en Ile-de-France : le MoDem menace de partir seul

le
0
Régionales en Ile-de-France : le MoDem menace de partir seul
Régionales en Ile-de-France : le MoDem menace de partir seul

La numéro deux du Mouvement Démocrate (MoDem), Marielle de Sarnez, a expliqué jeudi sur Sud Radio que si les partis «ne sont pas intéressés» par «le rassemblement» en Île-de-France pour les régionales, le MoDem fera sa liste. «Je vous dis simplement que si les partis politiques, ou les politiques, si les états-majors politiques (...) font la fine bouche et ne sont pas intéressés par cette idée de rassemblement, à ce moment-là Yann Wehrling et moi-même qui sommes chefs de file pour l'Île de-France, nous proposerons un choix politique qui sera le nôtre au premier tour des élections régionales», a-t-elle lancé.

Pour l'instant, l'UDI a une liste à part avec à sa tête la sénatrice Chantal Jouanno. Mais certains ténors de l'UDI prônent le rassemblement immédiat avec l'UMP. Le MoDem est lui en discussion avec la députée et ancienne ministre Valérie Pécresse qui mène la liste pour l'UMP. Mercredi, Valérie Pécresse avait déclaré que l'union de la droite et du centre «se fera au plus tard au deuxième tour» et a clairement dit qu'il n'y aurait pas d'union avec le MoDem sans l'UDI, c'est-à-dire l'ensemble des centristes.

«Nous sommes pour le rassemblement»

«Je suis, nous sommes pour le rassemblement», a insisté Marielle de Sarnez. Cette proche de François Bayrou avait récemment jugé «compatibles» les approches de l'UMP et du MoDem pour les régionales en IDF. Plus largement, «nous avons mis des chefs de file, très bons, formidables, dans les 13 régions françaises. Aujourd'hui ils sont en pré-campagne. Nous allons poser nos idées, nos propositions sur la table et puis nous verrons à l'été pour notre stratégie», a-t-elle aussi précisé.

Marielle de Sarnez, 64 ans, est députée européenne et conseillère de Paris. Jeune giscardienne lorsqu'elle entre en politique, membre actif de l'UDF, puis bras droit de François Bayrou, elle était sa directrice de campagne lors des élections présidentielles ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant