Régionales 2015 : Wauquiez veut un "bouclier de sécurité"

le , mis à jour le
0
Immédiatement après les attentats, Laurent Wauquiez avait réclamé que les individus fichés S soient internés. Il a fait machine arrière, évoquant désormais une assignation à résidence.
Immédiatement après les attentats, Laurent Wauquiez avait réclamé que les individus fichés S soient internés. Il a fait machine arrière, évoquant désormais une assignation à résidence.

C'est sans surprise sur la thématique de la sécurité que Laurent Wauquiez a repris samedi, une semaine après les attentats de Paris, sa campagne électorale. À deux semaines du premier tour de scrutin, le candidat des Républicains à la présidence de la future grande région Auvergne-Rhône-Alpes vient de lancer l'idée d'un « Bouclier de sécurité » qui viserait notamment les milieux islamistes. « Auvergne-Rhône-Alpes est aujourd'hui la deuxième région de France pour les signalements pour radicalisation », considère le candidat Wauquiez, « y compris en Auvergne, où il y a beaucoup plus de cas qu'on ne pourrait le penser. Après l'Ile-de-France, notre région est celle où la question de la radicalisation se pose le plus ».

Retrouvez toutes les actualités des régionales 2015 en Auvergne-Rhône-Alpes.

Il revient aussi sur les propositions faites cette semaine devant l'Assemblée nationale, et considère répondre aux demandes du gouvernement qui a lancé un appel aux propositions des maires et des parlementaires. S'il est élu, Laurent Wauquiez se dit donc prêt à « accompagner des programmes de déradicalisation, avant qu'il ne soit trop tard, et à participer au démantèlement des réseaux salafistes ». « Les activistes salafistes dénaturent et portent atteinte à l'image globale de l'islam. On a sur notre région un certain nombre de sites salafistes qui sont dangereux, qui sont des supports de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant