Régionales 2015 - Sondage : la droite réduit l'écart dans le Sud-Ouest

le
1
Virginie Calmels, tête de liste LR/UDI, est aussi l'adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux.
Virginie Calmels, tête de liste LR/UDI, est aussi l'adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux.

Dans le Sud-Ouest, Alain Rousset est l'un des plus sérieux espoirs de la gauche pour les régionales 2015. Mais au regard du dernier sondage, la victoire du candidat PS n'est pas encore acquise et l'écart avec la droite, et l'extrême droite, semble se rétrécir.

Retrouvez toutes les actualités des régionales 2015 en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes.

Le chef de file socialiste arriverait en tête des élections régionales en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, mais son avance sur Virginie Calmels, candidate de la droite et du centre, se réduit, selon un sondage IFOP pour France Bleu diffusé mardi. Selon ce sondage, Alain Rousset, à la tête d'une liste d'union de la gauche (PS, PRG, Front de gauche, EELV), et Virginie Calmels, tête de liste de la droite (Les Républicains, UDI, MoDem et CPNT), arriveraient à égalité au premier tour, avec 28 % des intentions de vote.

Le candidat du Front national, Jacques Colombier, recueillerait 25 % des suffrages. Un précédent sondage Ifop pour Sud-Ouest et France Bleu, réalisé en juin, le créditait de 18 % des voix. Selon l'enquête, « dans l'hypothèse probable d'une triangulaire », Alain Rousset, 54 ans, à la tête de l'Aquitaine depuis 1998, député de Gironde et président de l'Association des régions de France, l'emporterait au second tour avec 39 % des voix.

Virginie Calmels, 44 ans, ex-dirigeante d'Endemol France et première adjointe d'Alain...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bouletj1 le mercredi 25 nov 2015 à 12:04

    CQFD ! et voilà comment un peuple historiquement favorable aux idées dites "de droite", et tout état de cause, des idées ouvertes sur le monde d'aujourd'hui et non recroquevillées sur des dogmes et des rancœurs du passé, se fait invariablement gouverné par des élus de gauche, totalement déconnectés des réalités et souvent incompétents ! Espérons que l'objectif principal sera de battre la gauche, point barre !