Régionales 2015 - Sécurité : les programmes passés au crible

le
0
Pour convaincre les électeurs en matière de sécurité, les différents candidats aux régionales n'hésitent pas à donner dans la surenchère.
Pour convaincre les électeurs en matière de sécurité, les différents candidats aux régionales n'hésitent pas à donner dans la surenchère.

Portiques à rayon X dans les lycées, clôture autour des universités, caméras de vidéosurveillance dans les métros, drones de protection civile autour des segments sensibles des réseaux ferroviaires... En matière de sécurité, les candidats aux élections régionales 2015 n'hésitent pas à faire dans la surenchère. Électoralement, le thème est porteur, encore plus depuis les attentats du vendredi 13 novembre. Les partis politiques jouent largement sur les peurs : "C'est la priorité numéro 1 du Front national", jure Wallerand de Saint-Just, le candidat du parti d'extrême droite en Ile-de-France.

Seul Claude Bartolone (PS, Ile-de-France) semblait avoir un temps abandonné la sécurité, qui ne figurait que dans quelques minces propositions de son programme. "Ce n'est pas de la compétence de la région", s'est-il défendu sur la radio publique. Ce qui est parfaitement exact. Largement fustigé par ses adversaires, notamment Valérie Pécresse (LR, Ile-de-France), pris dans une triangulaire compliquée, le candidat socialiste a cependant largement rectifié le tir dans l'entre-deux-tours.

Le Point.fr a lu les programmes des candidats de trois régions : l'Ile-de-France (IDF), le Nord-Pas-de-Calais-Picardie (NPDC-Picardie), et enfin la Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca). Nous avons suivi les interventions médiatiques de chacun et interrogé les différents candidats pour dresser une liste la plus exhaustive possible des propositions sur la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant