Régionales 2015 : Saurel peut-il créer la surprise ?

le , mis à jour le
0
À la surprise générale, le dissident Philippe Saurel a réussi à rallier 184 candidats sur sa liste.
À la surprise générale, le dissident Philippe Saurel a réussi à rallier 184 candidats sur sa liste.

La statue ressemble à un monument aux morts. À la veille du 11 novembre, c'est à Carmaux (Tarn) que le maire (DVG) de Montpellier a voulu très symboliquement lancer sa campagne pour les élections régionales de la future grande région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Philippe Saurel a posé au pied du monument représentant Jean Jaurès, ancien député socialiste assassiné à la veille de la Grande Guerre, entouré d'un mineur, d'un ouvrier-verrier, d'un forgeron et d'un paysan. Le candidat est pour sa part entouré pour cette photo-souvenir de la plupart de ses colistiers, arborant un polo rouge floqué de son portrait en couleur sur le dos. Le message est clair : il n'y aura pas d'armistice entre le dissident socialiste, qui se présente comme l'héritier de Georges Frêche, et le PS.

Retrouvez toutes les actualités des régionales 2015 en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.

Beau joueur, la tête de liste des Citoyens du Midi remercie le maire (PS) de l'ancienne cité minière qui a dégagé quelques places de parking au pied du monument pour la petite cérémonie. Le maire de Montpellier adresse également ses remerciements à son homologue (LR) de Toulouse, qui a accepté de louer la Halle aux Grains, salle de concert habituelle de l'orchestre du Capitole, pour l'unique meeting de campagne prévu à son agenda.

184 candidats derrière Saurel

Plus que le lieu, c'est la date qui revêt une importance...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant