Régionales 2015 - "Salade et rhubarbe" : l'étrange sortie de Sarkozy

le
0
Nicolas Sarkozy est connu pour utiliser des formules... parfois fleuries.
Nicolas Sarkozy est connu pour utiliser des formules... parfois fleuries.

Lundi soir, au lendemain du premier tour des élections régionales, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls étaient invités aux journaux télévisés de 20 heures, respectivement sur France 2 et TF1. L'interview du Premier ministre, réalisée par Gilles Bouleau, a attiré 6,7 millions de téléspectateurs. Celle du président des Républicains, par David Pujadas, a été suivie par 5,5 millions de personnes. Soit 1,2 million de téléspectateurs de moins que le chef du gouvernement.

Ce retard, Nicolas Sarkozy devrait rapidement le rattraper sur les réseaux sociaux grâce à un court extrait de cet entretien où, évoquant les retraits des candidats PS dans le Nord-Pas-de-Calais et en Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'ancien président explique qu'il n'y a aucune contrepartie de la part de la droite. « Ce n'est pas passe-moi la salade, je t'envoie la rhubarbe », a-t-il glissé en guise de métaphore, destinée à mettre en avant l'absence d'échange de « bons procédés » avec les socialistes.

Mi-octobre, lors d'un meeting à Limoges, Nicolas Sarkozy avait déjà interloqué avec une formule imagée. S'adressant aux électeurs tentés de glisser dans l'urne un bulletin du Front national, il avait déclaré : « Je voudrais leur dire qu'on a reçu un coup de pied au derrière, mais que ce n'est pas parce que vous voulez renverser la table que vous descendez de la voiture dont vous vous abstenez de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant