Régionales 2015 : pourquoi fusionner des régions ?

le
2
La carte de l'Hexagone aura bientôt un visage inédit.
La carte de l'Hexagone aura bientôt un visage inédit.

La France va subir un profond découpage territorial à l'issue des élections régionales de décembre 2015. Le pays passe de 22 à 13 régions via un processus de fusions. Objectif, économiser les dépenses publiques... sauf que le nombre d'élus régionaux ne bouge pas. Exemple, la Basse-Normandie et la Haute-Normandie étaient composées chacune de 51 élus. Les deux régions fusionnent pour ne donner qu'une seule Normandie qui sera régie par... 102 élus. Les contribuables ne feront donc pas une économie de conseillers régionaux. La Picardie et le Nord-Pas-de-Calais se réunifient aussi, de même que la Bourgogne et la Franche-Comté, Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon. Quant à l'Auvergne, elle se joint à la région Rhône-Alpes. Enfin, l'Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne regroupe trois régions de même que l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Conséquence, ces nouvelles collectivités territoriales possèdent pour certaines une superficie de mastodonte, digne des grandes régions espagnoles, italiennes ou des Länder allemands. Pour preuve, l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes est plus grande qu'un pays comme l'Autriche.

Selon l'Insee, le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie réunissent près de six millions d'habitants et constituent un territoire presque aussi peuplé que la région flamande (6,3 millions). Elle devance largement la Wallonie (3,5 millions). Elle est aussi deux fois plus vaste que ses deux homologues belges. Quant à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 21 sept 2015 à 13:17

    Un président plus un vice président et autant d'élus inutiles, vive la réforme à la mode socialo !!!!! Quant aux déplacements entre les deux régions fusionnées, plein pot pour le contribuable !!!!!!

  • am013 le lundi 21 sept 2015 à 12:36

    Pour justifier la création de postes pour les planques de la politique....plus de dépenses, et effets nuls.