Régionales 2015 - Normandie : l'imbroglio de la capitale

le
0
Rouen, capitale de la Haute-Normandie, sera aussi celle de la Normandie.
Rouen, capitale de la Haute-Normandie, sera aussi celle de la Normandie.

Une seule Normandie devrait avoir pour corollaire une seule capitale. Pas si simple. De part et d'autre de la Seine, Caen, capitale de la Basse-Normandie, et Rouen, capitale de la Haute-Normandie, n'entendaient ni abdiquer leur rôle ni lâcher leurs directions régionales. Dès 1972, Jean Lecanuet, alors sénateur-maire centriste de Rouen, s'inquiétait pour sa ville : « Si un jour les deux Normandie se réunissent, il est évident que Caen en serait la capitale. Idée pas très agréable pour moi, mais qui s'imposera. »

Son actuel successeur à la mairie de Rouen, le socialiste Yvon Robert n'abdique rien : « Rouen capitale, une évidence. Il n'y a même pas de débat. » Nicolas Mayer-Rossignol, chef de file du PS aux régionales campe sur la même ligne. Maire de Caen depuis 2014, Joël Bruneau (Les Républicains) se montre plus conciliant : « Je ne demande pas que Caen soit la capitale unique, il faut surtout que Caen ait un rôle capital en Normandie. » Le PS bas-normand reste muet.

Fabius contre Cazeneuve

Mais ainsi que l'a rappelé en avril Jean Charbonniaud, préfet de Basse-Normandie : « L'organisation territoriale de la France reste une prérogative de l'État. » Justement au sommet de l'État, deux ministres veillent sur « les » Normandies : à l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, député-maire de Cherbourg jusqu'en 2012, défend la Basse ; à l'Extérieur (Affaires étrangères), Laurent Fabius, député de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant