Régionales 2015 : Marine Le Pen n'annonce pas encore sa candidature

le
0
Régionales 2015 : Marine Le Pen n'annonce pas encore sa candidature
Régionales 2015 : Marine Le Pen n'annonce pas encore sa candidature

Alors que bruissent les coulisses du Front national, Marine Le Pen n'a rien voulu dire ce mardi de son éventuelle candidature aux régionales en Nord-Pas-de-Calais Picardie. La présidente du FN veut profiter à plein de cette fenêtre médiatique, qui remise temporairement sous le tapis la crise interne provoquée par la rupture avec son père Jean-Marie et la mise à l'écart d'une partie de ses fidèles, dont Marie-Christine Arnautu et Bruno Gollnisch.

« Nous avons encore quelques semaines devant nous », a botté en touche Marine Le Pen, invitée mardi matin sur iTélé, ajoutant que la campagne ne commencera « pas avant septembre ». Ses hésitations, « tout le monde (les) comprend » et les avis de ses proches divergent. Pour Florian Philippot, elle est la candidate idoine de cette double région fusionnée. Pour Louis Aliot ou Gilbert Collard, Marine Le Pen ne doit consacrer son énergie qu'à la présidentielle puisque, statutairement, la présidente du Front est aussi la candidate du parti pour la magistrature suprême, et elle ne doit pas courir le risque d'une défaite. Pour d'autres, elle est obligée de se présenter, sous peine d'être taxée de dérobade, d'autant qu'elle est la seule en mesure de le faire, faute de candidats de poids dans la région.

D'autant que, avec plus de 38% des voix aux européennes en Picardie, et 41,5% des suffrages aux départementales dans le Pas-de-Calais, la région est, sur la feuille de calcul, la plus «gagnable» par le parti à la flamme.

Marine Le Pen fait semblant de ne pas peser tous ces arguments contraires. « Nous allons gagner cette région, quel que soit le candidat, que ce soit moi ou un autre. Ce n'est pas du tout le risque d'un échec qui me fait hésiter », affirme la députée européenne.

Le 27 mai, des militants bleu marine de la région NPDCP lançaient une campagne invitant leur championne à se déclarer. Cinq visuels, dont deux avec des enfants, clament « Je veux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant