Régionales 2015 : Marc Le Fur fait les yeux doux aux régionalistes bretons

le
0
Marc Le Fur, candidat de la droite et du centre pour la présidence de la Bretagne, n'est pas un régionaliste de la dernière heure. En juin 2014, il manifestait à Nantes pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.
Marc Le Fur, candidat de la droite et du centre pour la présidence de la Bretagne, n'est pas un régionaliste de la dernière heure. En juin 2014, il manifestait à Nantes pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne.

En Bretagne, tout lancement de campagne pour un candidat de droite qui se respecte a des airs de cérémonie d'adoubement. Celui de Marc Le Fur, tête de liste de la droite et du centre dans la 3e circonscription des Côtes-d'Armor pour les régionales 2015, s'est déroulé dimanche 4 octobre à Bruz, près de Rennes, sous l'habituel crachin breton.

Dans le rôle des vassaux, les têtes de liste de chaque département : Gaëlle Nicolas pour le Finistère, le centriste Bernard Marboeuf pour l'Ille-et-Vilaine et David Robo pour le Morbihan. Dans celui du roi qui appose l'épée sur les épaules de Marc Le Fur : Pierre Méhaignerie. L'ancien garde des Sceaux, maire de Vitré, est le père spirituel de la droite et du centre dans la région. Il est le seul à légitimer les candidatures à droite.

Mais, quand Marc Le Fur prend le micro, il rompt avec le côté cérémonial. Le chef de la liste Le choix de la Bretagne fait tomber la cravate et refuse de monter sur la scène pour rester au niveau des 350 militants et cadres qui ont fait le chemin depuis les 4 départements bretons. Un auditoire endormi par les discours soporifiques des têtes de liste qui prêchaient pour leur paroisse départementale. Le Fur n'évoque pas uniquement les pêcheurs du Finistère, comme l'a fait Gaëlle Nicolas. Il s'adresse à l'agriculture bretonne qui "va mal", aux patrons bretons qui veulent être plus compétitifs et à la jeunesse de l'Ouest en manque d'avenir.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant