Régionales 2015 : les enjeux en Bretagne

le
0
Le département breton du Finistère (ici Le Conquet) est très dépendant des activités maritimes et portuaires.
Le département breton du Finistère (ici Le Conquet) est très dépendant des activités maritimes et portuaires.

La Bretagne représente un bastion de plus de 3 millions de personnes et génère près de 4,5 % du PIB national. Sa situation géographique unique avec ses 2 700 kilomètres de littoral fait de cette région un important carrefour maritime. L'ancien Premier ministre PS Jean-Marc Ayrault était partisan d'une fusion avec les Pays de la Loire dans le cadre de la réforme des régions. Mais son successeur Manuel Valls a décidé de ne pas les réunir.

Le conseil régional reste donc inchangé et ce sont toujours 83 élus qui sont appelés à être désignés par les électeurs. Rennes reste la capitale. Selon l'Insee, cette région, détenue depuis 2004 par le Parti socialiste, a connu une hausse notable de sa population (25 000 habitants de plus en moyenne chaque année depuis 2006). Cause principale de cet afflux, les nouveaux retraités d'origine bretonne de la génération baby-boom qui retournent dans leur région natale.

Autre particularité bretonne, la faiblesse du PIB par emploi (autour de 65 000 euros) est l'un des plus faibles du pays, inférieur de 6 % par rapport à la moyenne nationale, l'économie de cette région étant axée vers des activités à faible valeur ajoutée (agriculture, industrie agroalimentaire...). Mais le taux de chômage (environ 8,5 %) est, lui, meilleur que le chiffre national.

Présence des Bonnets rouges

Le contexte politique revêt une saveur particulière. L'actuel ministre de la Défense, Jean-Yves Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant