Régionales 2015 : le FN, des "terroristes de la pensée" pour Castaner (PS)

le
3
Christophe Castaner est maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) depuis 2001.
Christophe Castaner est maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) depuis 2001.

Dans cette campagne des régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, la gauche éprouve des difficultés à peser dans le débat face à Christian Estrosi et Marion Maréchal-Le Pen. Proche de Manuel Valls, la tête de liste PS-PRG, Christophe Castaner, imite le Premier ministre et intensifie ses saillies sur le Front national.

Retrouvez toutes les actualités des régionales 2015 en Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Christophe Castaner a ainsi estimé mardi que "les candidats FN font le jeu des terroristes". Interrogé sur RMC sur le score de la liste d'extrême droite en Paca, donnée gagnante dans un sondage Ipsos/Sopra Steria avec 41 % des voix au second tour, le candidat socialiste a répondu : "Ce qui est dramatique, c'est le niveau du Front national aujourd'hui. Les candidats du FN sont les terroristes de la pensée. Quand Marion Maréchal-Le Pen permet d'opposer les catholiques aux musulmans comme son grand-père l'avait fait avec les juifs, ils font le jeu des terroristes aujourd'hui." "Il nous faut tout faire pour que cette hypothèse n'existe pas. Tout faire, c'est mobiliser le peuple de gauche qui n'a pas envie d'aller voter", a poursuivi Christophe Castaner.

Marion Maréchal-Le Pen, tête de liste FN en Paca, a déclaré au quotidien de l'extrême droite Présent que les musulmans "ne peuvent avoir exactement le même rang que la religion catholique" en France. Alors que sa liste est placée en troisième...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le mardi 24 nov 2015 à 12:34

    Dès qu'un socialo dégoise une ânerie (pléonasme !!!) la censure est sur le pont !!!!!

  • pichou59 le mardi 24 nov 2015 à 12:03

    ça ne vole pas haut!!!!!

  • mucius le mardi 24 nov 2015 à 11:10

    Castaner panique : il a peur pour ses rentes de situation et celles de ses amis.