Régionales 2015 - Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées : Saurel dans l'impasse ?

le
0
MAXPPP
MAXPPP

Le maire et président de la métropole de Montpellier, Philippe Saurel (DVG), a avoué jeudi que la constitution de sa liste aux régionales de décembre en Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon était délicate. "C'est compliqué. C'est un gros travail. Il y a pas mal de départements où il me manque des gens", a reconnu M. Saurel lors d'une conférence de presse à Toulouse. "La semaine prochaine, je devrais avoir huit listes départementales", sur un total de 13 nécessaires d'ici au 9 novembre, a-t-il ajouté.

"Ma première victoire sera, si j'y arrive, de présenter 13 listes le 9 novembre, alors que je n'ai aucun parti politique", a souligné le maire sans étiquette. Pour expliquer ses difficultés à constituer des listes, le candidat de la liste Citoyens du Midi a dénoncé des "chantages à la subvention faits aux maires ou aux élus locaux s'ils (l)e parlent". "Les maires reçoivent des pressions personnelles, sur eux et sur leurs familles, parce qu'ils ont des affinités avec moi", a-t-il accusé, sans plus de précisions.

Éliminé dès le 1er tour ?

Après le Tarn, l'Aveyron, les Pyrénées-Orientales, l'Hérault, l'Aude, le Gard et le Lot, Philippe Saurel a présenté à Toulouse la tête de liste pour la Haute-Garonne, la socialiste Mathilde Tolsan, assistante de la députée Monique Iborra (PS). "J'aurais pu être candidate sur la liste PS, mais j'ai refusé, car les méthodes de constitution (des listes, NDLR) ne me correspondent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant