Régionales 2015 : "La Voix du Nord" s'oppose à Marine Le Pen

le , mis à jour le
3
Plusieurs sondages annoncent une victoire de Marine Le Pen à ce scrutin.
Plusieurs sondages annoncent une victoire de Marine Le Pen à ce scrutin.

« Pourquoi une victoire du FN nous inquiète. » La Voix du Nord a pris position pour cette campagne des régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie. À six jours du premier tour du scrutin, et au lendemain d'un sondage qui annonce une nouvelle fois un succès de Marine Le Pen, le quotidien régional consacre sa une, et une double page intérieure, à expliquer pourquoi il s'oppose à la candidate frontiste.

Subventions

Sur RTL ce lundi matin, Marine Le Pen a jugé cette initiative « profondément scandaleuse ». « Ils ont fait deux pages aujourd'hui et ils feront aussi deux pages demain de tract, car c'est un tract pour le Parti socialiste », a-t-elle poursuivi. Et la présidente du FN pointe aussi les subventions, d'un total de neuf millions d'euros, du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, détenu par le PS, qui auraient été versées au journal lors de la dernière mandature. « Ces médias sont achetés par un exécutif et le moment venu, ils rendent la monnaie de l'énorme subvention qu'ils ont touchée. C'est la raison pour laquelle ils nous attaquent, ils cherchent à défendre leurs subventions alors qu'il y a un million de pauvres dans notre région. »

Selon le groupe de presse, cité par Le Figaro.fr, « les subventions évoquées par Marine Le Pen ne concernent pas le journal La Voix du Nord, mais des aides à la production pour des courts et longs-métrages ensuite diffusés sur la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Spartaku le mardi 1 déc 2015 à 05:44

    Si je comprends bien la LEPEN compte faire disparaitre toutes initiatives ne lui étant pas favorable ... Pour ses opposants , nul doute que son ami Poutine lui conseillera le polonium ...

  • M7121994 le lundi 30 nov 2015 à 12:17

    vont perdre des abonnés à la VDN, ils en avaient déjà pas des masses....

  • bordo le lundi 30 nov 2015 à 12:15

    Si je comprends bien, un journal a peur de ne plus recevoir de subventions après avoir pris parti pour un candidat en cas de victoire de son opposant. Première remarque : belle confiance dans les chances de son candidat ; seconde remarque : il faut assumer les conséquences de ses choix ; troisième remarque : seul le peuple est souverain et non la déconosphère à laquelle appartient ce journal. Personne n'élit les journalistes. Les politiques sont élus.