Régionales 2015 - Grand Est : Florian Philippot, radiographie d'une campagne

le
0
Florian Philippot est largement arrivé en tête du premier tour des régionales dans le Grand Est.
Florian Philippot est largement arrivé en tête du premier tour des régionales dans le Grand Est.

Arrivé largement en tête dans la région Grand Est au premier tour, Florian Philippot a obtenu 36 % des suffrages, loin devant Philippe Richert (LR) et ses 25,8 % de voix, et Jean-Pierre Masseret qui récolte seulement 16 % des suffrages, mais refuse de retirer sa liste au second tour, contre l'avis du Parti socialiste.

Depuis dimanche, Florian Phillipot a retrouvé les micros et les plateaux, à peine délaissés pour mener les derniers jours de campagne en région. Le numéro deux du Front national jubile et décrit le vote FN comme un « acte d'amour pour la France et pour nos régions ». Sa campagne a été menée loin de la nouvelle région Grand Est. Un reproche que formulent ses adversaires : Philippe Richert (LR) le surnomme ainsi « le candidat TGV ». La crise des migrants, la fermeture des frontières et la lutte pour la sécurité sont les thèmes sur lesquels Florian Philippot a décidé d'axer sa campagne.

Patriotisme et sécurité

Le 25 novembre dernier, le numéro 2 du FN en meeting à Hayange reçoit le soutien de Marine Le Pen. Le candidat récite ses propositions sans grand élan ni passion, mais la salle bondée s'embrase quand la présidente du Front national prend la parole. Florian Phillipot évoque son idée du « patriotisme économique » et le retour aux frontières nationales, qui reste difficile à envisager dans une région avec trois frontières que les habitants traversent...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant