Régionales 2015 - Giacobbi : "Je n'exerce pas de pouvoir personnel"

le , mis à jour le
0
Paul Giacobbi, préside la Corse depuis 2010.
Paul Giacobbi, préside la Corse depuis 2010.

Le Point.fr : Votre liste divers gauche regroupe des personnalités de droite et des nationalistes. Est-elle vraiment de gauche, finalement ?

Paul Giacobbi. Je suis un député de gauche, ça suffit à soi seul. La liste est composée aux trois quarts de gens de cette tendance. Je ne vois pas pourquoi on ne pratiquerait pas l'ouverture. Je l'ai toujours fait, et celui qui a inventé ce concept était d'ailleurs Mitterrand...

Durant la mandature, on a beaucoup parlé de coofficialité de la langue corse, du statut de résident, d'évolution institutionnelle? Certains élus, y compris au sein de votre majorité, vous reprochent de ne pas avoir répondu aux préoccupations des Corses.

Sur le plan institutionnel, on a obtenu tout ce que la loi nous permettait d'obtenir. Jusqu'alors, tous ceux qui en parlaient ont échoué. La collectivité unique, on en a parlé durant 30 ans, c'est aujourd'hui une loi. On a eu aussi la loi sur le Padduc (Plan d'aménagement et de développement durable de la Corse). Ne disons pas que le débat institutionnel n'a débouché sur rien et sur des choses qui n'intéressent pas les Corses. Pour le reste, nous avons beaucoup investi, redressé les transports, créé un office foncier?

Mais le chômage a augmenté, en Corse parfois plus qu'ailleurs?

Le chômage a augmenté partout. On...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant