Régionales 2015 - Front national : la Bretagne résiste encore et toujours

le , mis à jour le
0
Gilles Pennelle, le candidat FN, a obtenu 18,2 % des voix contre 35 % pour Jean-Yves Le Drian (PS) au premier tour.
Gilles Pennelle, le candidat FN, a obtenu 18,2 % des voix contre 35 % pour Jean-Yves Le Drian (PS) au premier tour.

"Le Front national réalise en Bretagne un score historique." À en croire la tête de liste FN Gilles Pennelle, la vague frontiste qui s'est déversée sur la grande majorité des régions métropolitaines a aussi touché la Bretagne. Le candidat n'a pourtant obtenu que 18,2 % des voix contre 35 % pour Jean-Yves Le Drian (PS) au premier tour. Après la Corse, la Bretagne est donc la seconde région où le parti de Marine Le Pen réalise son score le plus bas.

Il y a les chiffres que Gilles Pennelle aime citer. Surtout ceux de la progression du Front national depuis l'élection régionale de 2010. À l'époque, le candidat Jean-Paul William Félix glanait 6,18 % des bulletins exprimés. En cinq ans, le FN a triplé son score dans la région et atteint 18,2 %. Le parti arrive en tête dans 84 communes, dont une grande partie au sud et au nord de l'Ille-et-Vilaine. Autre surprise à Lorient, la liste des Républicains (16,55 %) se retrouve derrière celle du Front national (18,32 %). Pour le politologue Romain Pasquier : "La Bretagne n'est plus vaccinée contre le Front national comme dans le passé. Le parti devient la troisième force politique ici, mais avec bien moins d'importance que dans les autres régions." 

Moins de voix qu'aux départementales

Si Gilles Pennelle jubile face aux caméras, d'autres frontistes bretons ne cachent pas leur déception. "On visait au minimum les 20 %...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant