Régionales 2015 : Cosse désignée chef de file EELV en Ile-de-France

le
2
Régionales 2015 : Cosse désignée chef de file EELV en Ile-de-France
Régionales 2015 : Cosse désignée chef de file EELV en Ile-de-France

C'est officiel. La secrétaire nationale Emmanuelle Cosse emmènera bien la liste EELV en Ile-de-France, pour les régionales de décembre prochain, face à l'UMP Valérie Pécresse et probablement au socialiste Claude Bartolone. Le parti au tournesol l'a désignée, ce dimanche, comme ses chefs de file pour les autres régions. «Ma volonté est d'amener un nouveau souffle, une énergie nouvelle à cette région, de créer une rupture avec le passé», avait-elle confié au «Parisien», en annonçant sa candidature. 

Exceptée Cosse, les candidats écolo sont inconnus de grand public. Qu'importe, la secrétaire nationale se réjouit : «7 femmes, 6 hommes! Parité des têtes de listes.» Cette dernière a d'ores-et-déjà reçu les félicitations et encouragements de nombreux cadres de son parti, notamment Cécile Duflot, avec ce tweet : «Et bonne campagne Madame :))»

Bonnes campagnes à tous et toutes ! RT @enzopltz: Félicitations aux candidats #EELV pour les #regionales2015 ! :) pic.twitter.com/e3kaWtJIcO-- Cécile Duflot (@CecileDuflot) May 10, 2015

Et bonne campagne Madame :)) RT @emmacosse: C'est parti ! Eelv a désigné ses têtes de liste pour les régionales. 7 femmes, 6 hommes !-- Cécile Duflot (@CecileDuflot) May 10, 2015

Les militants écologistes ont choisi majoritairement dans chaque région d'avoir des candidatures autonomes. «Le fait de partir en autonomie n'empêche pas de se réunir au second tour autour d'un contrat», a toutefois relevé Emmanuelle Cosse, samedi, rappelant : «Les régionales, c'est une élection à la proportionnelle, à deux tours. C'est une des élections où l'ensemble des forces politiques peuvent être représentées.»

Concernant sa région, l'Ile-de-France, la secrétaire nationale d'EELV s'est dit «ravie que quelqu'un de la stature de Claude Bartolone s'engage (...) parce que la région a besoin d'avoir cette présence politique très forte». «C'est une région de 12 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le lundi 11 mai 2015 à 09:55

    Et ils feront comme d'habitude...Ralliement au PS en échange de gratifications...Elle est belle la conviction EELV...En les voyant on a envie de polluer....

  • M940878 le dimanche 10 mai 2015 à 14:12

    parti en voie de disparition comme le PC, aucun intérêt