Régionales 2015 - Bourgogne-Franche-Comté : le FN en tête !

le , mis à jour à 00:09
0
Sophie Montel s'était heurtée au front républicain lors la législative partielle en février 2015 et avait dû s'incliner au second tour
Sophie Montel s'était heurtée au front républicain lors la législative partielle en février 2015 et avait dû s'incliner au second tour

Le dernier sondage réalisé par Ipsos/Sopra Steria pour Le Monde et publié le 4 décembre avait vu juste. En Bourgogne-Franche-Comté, le parti de Marine Le Pen atteint 32,2 % des voix pour ce premier tour, devant l'union LR-UDI, 24,2 %, et le PS, 21,7 %. Le raz-de-marée bleu marine a bien eu lieu ici aussi. Sophie Montel, conseillère régionale sortante de Franche-Comté et tête de liste FN, a très vite appelé « tous les patriotes » à se rassembler pour le second tour. « Contrairement à ce que l'on a pu entendre, nous avons une réserve de voix. Le vote FN n'est pas un vote d'exaspération mais d'adhésion, et les électeurs ont renvoyé les deux partis de droite et de gauche dos à dos. Voter UMP et PS, c'est la dèche pour la France », a-t-elle déclaré.

Du côté du PS, le président sortant du conseil régional de Bourgogne, François Patriat, qui soutient sa voisine candidate Marie-Guite Dufay, a estimé que tout allait se jouer, au second tour, à un ou deux points. « La question qui se pose maintenant, c'est ce que va faire le Front de gauche. » Denis Sommer, colistier de la socialiste, déplore « un gâchis » en évoquant les alliances ratées avec les petits partis de gauche, et notamment les écologistes. À Besançon, la capitale franc-comtoise appelée à perdre son statut dans la future grande région, le maire PS Jean-Louis Fousseret s'est, quant à lui, félicité du score de près de 35 % atteint dans sa ville par la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant