Régionales 2015 - Bourgogne-Franche-Comté : le FN échoue de justesse

le , mis à jour le
0
Sophie Montel était l'une des chances les plus sérieuses pour le FN d'accéder à la présidence d'une région.
Sophie Montel était l'une des chances les plus sérieuses pour le FN d'accéder à la présidence d'une région.

Son euphorie aura été de courte durée.  Sophie Montel, arrivée largement en tête au premier tour des élections régionales en Bourgogne-Franche-Comté avec 31,48 % des voix, regarde avec inquiétude les chiffres de la participation, en hausse très nette pour ce second tour. « Il y a forcément des électeurs qui votent pour nous dans le lot », tente-t-elle de se rassurer.

Pourtant, c'est bien l'échec de cette mère de famille de 46 ans qui se dessine dès les premiers  dépouillements, la hausse  de la participation profitant d'abord à ses adversaires, à la présidente sortante, Marie-Guite Dufay, et à François Sauvadet, le candidat Les Républicains-UDI. Les deux candidats sortants ont donc bénéficié à plein du sursaut de la participation, le FN n'en profitant que marginalement.

Marie-Guite Dufay, qui réalise 33,62 % (sur 93,19 % de saisie), selon les résultats partiels de l'instant, serait très légèrement en avance sur Sophie Montel (33,61 %) et François Sauvadet 32,77 %. Si les résultats des villes donnent Marie-Guite Dufay en avance, ils sont encore incomplets. « La peur a fonctionné », note Sophie  Montel, qui reconnaît sa défaite à 20 h 40, « mais le FN progresse partout et réalise des scores exceptionnels dans l'Yonne ». Le résultat définitif devrait être disponible autour de 21 h 30.

À Rans, petite commune du Jura...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant