Régionales 2015 - Auvergne-Rhône-Alpes : Queyranne rassemble la gauche pour le second tour

le
0
Cécile Cukierman (PCF), Jean-Jack Queyranne (PS) et Jean-Charles Kohlaas (EELV) s'allient pour le second tour des régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.
Cécile Cukierman (PCF), Jean-Jack Queyranne (PS) et Jean-Charles Kohlaas (EELV) s'allient pour le second tour des régionales en Auvergne-Rhône-Alpes.

Il leur a fallu une partie de la nuit et la journée de lundi, enfermés à l'hôtel Best Western du cours Charlemagne à Lyon, pour se mettre d'accord. Mais lundi soir, Jean-Jack Queyranne, le président sortant de Rhône-Alpes et candidat à la présidence de la grande région Auvergne, a trouvé un accord avec l'ensemble des candidats de gauche, motivés par l'impératif de « faire barrage à la droite extrême de Laurent Wauquiez ». Avec les communistes, l'affaire n'a pas posé de problème. Dès dimanche soir, avant même la proclamation des résultats définitifs, Cécile Cukierman, la jeune candidate communiste qui a récolté 5,39 % des suffrages, a annoncé son ralliement à la candidature de Jean-Jack Queyranne.

Avec la liste du rassemblement écologiste et citoyen, les discussions ont été plus laborieuses. Elles ont fini par aboutir à une fusion des listes ainsi qu'à une entente sur quelques points de programme, comme le principe d'un moratoire sur les OMG et les gaz de schiste, sur la création d'emplois par le soutien à la rénovation thermique des logements, ou encore le soutien aux associations sportives et culturelles. Pas d'entente en revanche sur la ligne TGV Lyon-Turin, soutenue par Jean-Jack Queyranne.

EELV ne sera pas exigeant

Des divergences qui font que les écologistes préfèrent ne pas participer au futur exécutif en cas de victoire de la gauche. Mais il est vrai que le faible score obtenu par la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant