Régionales 2015 - Auvergne-Rhône-Alpes : Queyranne à la peine

le
0
En Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne brigue un troisième mandat face à Laurent Wauquiez.
En Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne brigue un troisième mandat face à Laurent Wauquiez.

Une gauche divisée, des défections au sein même du PS et une ministre à la rescousse : en Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, qui brigue un troisième mandat face à Laurent Wauquiez, est à la peine malgré des sondages plutôt encourageants. Lundi, il a annoncé avec soulagement l'arrivée de Najat Vallaud-Belkacem à la tête de son comité de soutien - à défaut d'une candidature qu'il espérait mais que l'intéressée a rapidement démentie. Il y voit un « signe d'amitié et de confiance » de celle qui fut la benjamine de sa liste en 2004.

Les retraits de 18 candidats socialistes

L'actuel président de la région Rhône-Alpes en avait bien besoin depuis qu'aux divisions de la gauche - EELV mène sa propre liste tandis que le PCF en conduit une autre - se sont ajoutés, à la mi-septembre, les retraits de 18 candidats socialistes dans le Rhône, dont Caroline Collomb, l'épouse du sénateur-maire de Lyon. Au coeur des dissensions, la présence sur la liste de la Métropole lyonnaise de Farida Boudaoud, vice-présidente sortante de la région. En 2014, elle avait été exclue du PS pour deux ans après s'être présentée aux municipales contre le maire socialiste sortant de Décines-Charpieu, Jérôme Sturla, dans l'Est lyonnais. La droite l'avait emporté. Ce dernier s'est aussi retiré de la liste pour les régionales. « On ne lance pas une fatwa contre une candidate et je ne vois pas pourquoi elle serait mise à l'écart pour des faits...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant