Régionales 2015 - Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine : bien joué Masseret ?

le , mis à jour le
0
Le candiat PS pour la région Grand Est a obtenu 15,4 % des voix au second tour des élections régionales.
Le candiat PS pour la région Grand Est a obtenu 15,4 % des voix au second tour des élections régionales.

Jean-Pierre Masseret a joué gros en décidant de maintenir sa liste au second tour des régionales. L'ex-président du conseil régional de Lorraine, âgé de 71 ans, s'est mis à dos le gouvernement et la majorité de son parti qui craignaient tous une victoire du Front national en cas de triangulaire. Un combat de la dernière chance qui permet au Parti socialiste de conserver quelques sièges au conseil régional dans le Grand Est, contrairement aux régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Provence-Alpes-Côte d'Azur où la gauche s'est retirée durant l'entre-deux-tours.

« Lumière dans l'obscurité du Parti socialiste »

La gauche sera finalement représentée durant les six prochaines années au conseil régional de la région Grand Est et, pour Jean-Pierre Masseret, c'est une « victoire de la démocratie. » Le sénateur de la Moselle s'emballe et présente son équipe comme un peu de « lumière dans l'obscurité du Parti socialiste ». Avec 15,51 %, un peu moins qu'au premier tour où il a obtenu 16,11 % des voix, le candidat PS obtient 19 sièges au conseil régional et s'en félicite très largement. Sur des images du

Petit Journal de lundi, on le voit utiliser des expressions revanchardes de plus en plus familières adressées à la Rue de Solférino.

L'ex-président du conseil régional de Lorraine, qui a cinquante ans de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant