Régionales 2015 : accord entre l'UDI et Les Républicains sur les têtes de liste

le , mis à jour à 22:10
0
Régionales 2015 : accord entre l'UDI et Les Républicains sur les têtes de liste
Régionales 2015 : accord entre l'UDI et Les Républicains sur les têtes de liste

Dix têtes de liste pour les Républicains, trois pour l'UDI. Voilà les conditions établies dans l'accord «conclu» entre les deux formations politique de droite et du centre en vue des élections régionales de décembre 2015, a annoncé mardi soir sur «i-Télé» Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI. 

«Nous souhaitions avoir trois candidats têtes de liste et présidents de région parce qu'ils sont les meilleurs pour l'emporter (...) et effectivement nous avons obtenu que François Sauvadet soit tête de liste en Bourgogne-Franche-Comté, que Philippe Vigier le soit dans le Centre-Val-de-Loire et Hervé Morin en Normandie», s'est réjoui le député-maire de Drancy (Seine-Saint-Denis).

«Les Républicains vont avoir dix têtes de liste dans le reste du pays», a-t-il précisé. Des têtes de liste sont d'ores et déjà connues comme Christian Estrosi, député-maire de Nice, qui se lance en tête en région Provence-Alpes-Côte-d'Azur ou Valérie Pecresse en Île-de-France. 

L'UDI Chantal Jouanno doit donc abandonner ses espoirs de conduire une liste Île-de-France. Sera-t-elle au moins la cheffe de file de cette alliance dans les Hauts-de-Seine, comme elle le souhaitait ? «L'écriture et la composition des listes va se faire dans les jours qui viennent (...). Chantal Jouanno sera respectée» a assuré Lagarde. Le matin même, le président des Hauts-de-Seine Patrick Devedjian (LR) semblait lui plutôt mener une fronde anti-Jouanno, postant un tweet pour affirmer que dans son département «la liste ne peut être conduite que par un ou une élu des Hauts-de-Seine». Ce que n'est pas la sénatrice et conseillère régionale UDI de Paris.

Car si la question des têtes de liste est réglée, il reste encore bien des points à traiter. A commencer par la répartition entre candidats UDI et candidats LR sur les listes. «Il y aura un équilibre dans chaque région. Il y a une limite (ndlr : minimum de candidats UDI) de 25 à 33%, et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant